La terre plate c’est has been, voici la théorie de la terre concave ! | Neotrouve

La terre plate c’est has been, voici la théorie de la terre concave !

La NASA sait quelque chose au sujet de la forme de la Terre, mais ils ne veulent pas que vous sachiez. La Terre est concave et stationnaire, nous vivons à l’intérieur et l’Univers parfaitement sphérique ! Eh oui ! La terre plate c’est dépassé. La nouvelle tendance de la Complosphère, c’est que nous ne sommes ni sur une boule ni sur sur une terre plate si même sur une terre creuse mais à l’intérieur d’une terre concave ! Cette théorie nous vient bien entendu des USA, d’un certain “Lord Steven Christ”, Youtubeur et apparemment un bon infographiste 3D qui nous présente sur sa chaîne youtube ses vues magnifiques d’un univers en miniature reconstitué à l’intérieur d’une boule et pas mal d’info sur son site MissteriBabyloneStar.com notamment des pdf détaillés. Nous serions sur l’intérieur de des parois de l'”écorce” terrestre.

Nous ne savons pas trop ce qu’il y a à “l’extérieur”. En tout cas, le jour succède à la nuit, avec les 2 principaux luminaires, le soleil et la lune. Le soleil est comme “suspendu” à la voûte interne. C’est une peu la théorie de la Terre creuse avec son soleil intérieur à part qu’ici c’est nous qui sommes à l’intérieur. Les étoiles sont comme projetée tel un hologramme sur une autre sphère interne. Au centre, il y a un mystérieux Octaèdre, une sorte de double pyramide reliée par la base. Au sommet d’une pyramide on trouve le soleil comme sur le dessin des illuminati ! Selon Steven Christ, sa théorie expliquerait les incohérences à la fois du modèle de la terre plate et celui du modèle classique.

 

Les satellites seraient bien en orbite mais entre la terre et la sphère centrale, et la rotation de cette voûte céleste expliquerait les mouvements des constellations et les différences entre les hémisphères nord et sud de la terre …

Quand aux planètes, elles ne seraient pas si loin que ça, elle tourneraient à la périphérie de la sphère  centrale en suivant son mouvement…

Le soleil, quand à lui serait “alimenté” par un triangle secret à la base de toute la force électromagnétique et le passage vers une autre dimension supérieur, ce qui serait visible sur des vue de l’univers profond, et cette théorie expliquerait même pourquoi la voix lactée pointe toujours dans la direction du soleil !

Screenshot 2016-09-03 at 14.11.51

On nous explique que ce modèle est semblable à celui qui pourrait être utilisé pour de futurs voyages interstellaire en reproduisant en miniature les conditions de vies terrestres. Dans ce cas là, ça sera plutôt une terre en anneau…

On ne sait pas encore si ce nouveau concept va buzzer en tout cas il a le mérite de faire travailler l’imagination ou les neurones des débunkers spécialistes de la courbure de l’horizon et des projections de faisceaux laser sur longues distances.
Entre la terre plate et la terre sphérique, voilà en tout cas de quoi réconcilier les 2 “camps”. Cette nouvelle théorie s’appelle “Cellular Earth” “Cell Earth” ou “concave Earth”. Les fervents partisans de cette théories ont bien sur à l’instar de leurs collègues “platistes” formé une société secrète, la Concave Earth Society sur Facebook…

 

 

La concavité de la Terre est également mentionné par l’ astronaute Hans Pfall, personnage d’un conte d’Edgar Allan Poe :

Ce qui m’étonna particulièrement dans l’aspect des choses situées au-dessous de moi, ce fut la concavité apparente de la surface du globe. Je m’attendais, assez sottement, à voir sa convexité réelle se manifester plus distinctement à proportion que je m’élèverais ; mais quelques secondes de réflexion me suffirent pour expliquer cette contradiction. Une ligne abaissée perpendiculairement sur la terre du point où je me trouvais aurait formé la perpendiculaire d’un triangle rectangle dont la base se serait étendue de l’angle droit à l’horizon, et l’hypoténuse de l’horizon au point occupé par mon ballon. Mais l’élévation où j’étais placé n’était rien ou presque rien comparativement à l’étendue embrassée par mon regard ; en d’autres termes, la base et l’hypoténuse du triangle supposé étaient si longues, comparées à la perpendiculaire, qu’elles pouvaient être considérées comme deux lignes presque parallèles. De cette façon l’horizon de l’aéronaute lui apparaît toujours au niveau de sa nacelle. Mais, comme le point situé immédiatement au-dessous de lui, lui apparaît et est, en effet, à une immense distance, naturellement il lui paraît aussi à une immense distance au-dessous de l’horizon. De là l’impression de concavité ; et cette impression durera jusqu’à ce que l’élévation se trouve relativement à l’étendue de la perspective dans une proportion telle, que le parallélisme apparent de la base et de l’hypoténuse disparaisse.

(Visited 4 556 times, 1 visits today)

Comments are closed.