Séismes : Des modifications gravitationnelles détectées pour la première fois | Neotrouve

Séismes : Des modifications gravitationnelles détectées pour la première fois

Une nouvelle découverte vient d’être faite, et qui pourrait révolutionner les systèmes d’alerte sismique actuels. Après 5 années d’étude sur le tremblement de Terre dévastateur de magnitude de 9.0 survenu le 11 mars 2011 au Japon (Fukushima), des scientifiques ont détecté la présence de modifications de la gravité terrestre liés au séisme, et qui pourraient à terme être détectées bien avant les ondes sismiques.Une fois au point et mis en application, même si cela ne permet pas – ce qui serait l’idéal – d’anticiper l’arrivée d’un séisme, ce procédé pourra grandement améliorer les systèmes d’alerte, et donc contribuer à sauver de ombreuses vies.

En effet, la détection actuelle est basée sur la perception d’ondes sismiques comparables aux rides formées à la surface d’un lac, et qui se déplacent entre 4 et 6 km/s, alors que la détection des modifications gravitationnelles est, elle, quasi-instantanée (300 000 km/s).Les tremblements de terre ont en effet la particularité de modifier légèrement la répartition de la masse de notre planète selon leur puissance et leur localisation, et il faut savoir que le séisme de référence cité ici a eu pour effet de modifier l’inclinaison de l’axe de la rotation de la Terre, mais aussi la vitesse de rotation de cette dernière.Reste à savoir combien de temps sera nécessaire à la mise au point et à la généralisation de ce nouveau système de détection sismique, car comme le démontrait déjà le site earthquake-report en 2012, le nombre de séismes global, et plus particulièrement de forte amplitude et générant le plus de dégâts, est en nette hausse.

Le-veilleur.com – Article libre de reproduction à condition de laisser le lien pointant vers cette page

Source : Le-veilleur.com – Séismes : Des modifications gravitationnelles détectées pour la première fois

(Visited 123 times, 1 visits today)

Comments are closed.