Londres : un bébé de 3 mois, soupçonné de terrorisme, interrogé à l’ambassade des Etats-Unis | Neotrouve

Londres : un bébé de 3 mois, soupçonné de terrorisme, interrogé à l’ambassade des Etats-Unis

L’histoire est à peine croyable. Un bébé de 3 mois a passé plusieurs heures en salle d’interrogatoire à l’ambassade des Etats-Unis à Londres (Royaume-Uni), soupçonné de terrorisme, rapporte The Guardian (en anglais), lundi 17 avril. La raison ? Une erreur de son grand-père au moment de remplir une demande de visa pour les Etats-Unis. Paul Kenyon, 62 ans, a, par mégarde, coché la case « Cherchez-vous à vous engager ou avez-vous été engagé dans des activités terroristes, d’espionnage, de sabotage ou de génocide ? », dans le document au nom du petit Harvey. La famille comptait se rendre à Orlando (Floride) pour les vacances. Il s’est rendu compte de son erreur lorsqu’il a essuyé un refus.Le bébé « n’a pas pleuré une seule fois » L’histoire aurait pu s’arrêter là. Sauf que la procédure, c’est la procédure. Et le bébé a donc été conduit de sa maison de Poynton, au sud de Manchester, jusqu’à l’ambassade américaine à Londres. Un voyage aller-retour de plus de 9 heures, soit presque autant qu’un Londres-Orlando, note le quotidien britannique.Une fois en salle d’interrogatoire, le petit « suspect » a été extraordinaire et « n’a pas pleuré une seule fois », raconte Paul Kenyon, avouant avoir pensé habiller son petit fils en combinaison orange de prisonnier pour l’occasion. « Ils (les membres de l’ambassade) ne semblaient pas avoir le sens de l’humour ».C’est évident qu’il n’a jamais été engagé dans un génocide ou dans une affaire d’espionnage. Il a saboté plusieurs couches, mais j’ai préféré ne pas en parler à l’ambassade américaine.Paul KenyonThe GuardianBlague à part, ce grand-père a encore du mal à se rendre compte de ce que lui et surtout son petit-fils ont subi. « Je n’arrive pas à croire qu’ils n’ont pas compris que c’était une erreur et qu’un bébé de 3 mois était incapable de nuire ». Une mésaventure qui a un coût, puisque le bébé et ses parents ont été obligés de prendre un autre vol pour Orlando. Un changement de planning à 3 500 euros. Et le grand-père de conclure : « Si vous êtes un terroriste, je pense que vous ne cochez pas cette case, de toute façon ! »

Source : Londres : un bébé de 3 mois, soupçonné de terrorisme, interrogé à l’ambassade des Etats-Unis

(Visited 91 times, 1 visits today)

Comments are closed.