Le nouveau challenge des débiles d’Internet : se verser de l’eau bouillante sur la tête | Neotrouve

Le nouveau challenge des débiles d’Internet : se verser de l’eau bouillante sur la tête

Ce nouveau pari, venu des États-Unis et très prisé par les jeunes, consiste à renverser de l’eau brûlante sur soi ou sur quelqu’un d’autre. Une pratique très dangereuse qui a déjà conduit plusieurs d’entre eux aux urgences.

La stupidité n’a plus aucune limite. Après le Fire challenge, la Neknomination, le Kylie Jenner challenge ou encore le Blue Whale challenge… C’est maintenant au tour du Hot water challenge de se propager dangereusement sur les réseaux sociaux. Ce pari, venu des États-Unis, a déjà fait de nombreuses victimes.

Inspiré du Ice Bucket challenge, le Hot Water challenge consiste à se filmer en train de se verser un seau d’eau sur le visage ou sur le corps, ou d’asperger quelqu’un d’autre par surprise. Sauf qu’au lieu d’utiliser de l’eau glacée, c’est cette fois de l’eau bouillante! Un acte qui peut s’avérer très dangereux, comme l’explique le docteur Rozenbaum, dermatologue à Paris, contacté par Le Figaro. «Le Hot water challenge, tout comme le Ice Salt challenge, peut entraîner des brûlures mortelles!». Selon le site Mashable, ce nouveau «jeu» s’inspire de vidéos qui circulent sur Youtube depuis 2013. Mais ce n’est que dernièrement que des incidents en lien avec ce défi sont signalés.

Une fillette décède après avoir «relevé» le défi

En effet, une petite fille de 8 ans, originaire de Boynton Beach aux États-Unis, est décédée le 30 juillet dernier après avoir «relevé» le défi pour impressionner ses cousins. En mars dernier, elle avait bu un bol d’eau brûlante avec une paille et elle ne s’en est donc jamais remise, relate CBS. Ses obsèques ont eu lieu le samedi 12 août.

Si la fillette est le seul décès répertorié, récemment, dans les participants à ce jeu, de nombreux blessés graves ont cependant été signalés aux autorités. Parmi les victimes, on compte la jeune Jamoneisha Merritt. L’adolescente de 11 ans vivant à New York, a été touchée lundi 7 août. Elle dormait quand des amis à elle lui ont jeté un seau d’eau chaude sur le visage. Elle est depuis hospitalisée dans un état grave. Sa nuque, son menton et ses épaules ont été gravement atteints.

Les autorités mettent de leur côté en garde les adolescents qui seraient tentés par l’expérience. Un médecin américain explique ainsi que les brûlures dont souffre l’adolescente resteront sur elle à vie. Pire, une brûlure au troisième degré nécessiterait, elle, une greffe de la peau.

Pour l’anthropologue Yan Bour, auteur de l’article «Jeux dangereux» entre adolescents: culture juvénile, institution scolaire et société du risque publié en 2007 dans la revue Ethnologie française, les adolescents adeptes de ce genre de «challenges» ne sont pas vraiment conscients de leurs actes. «Ceux qui pratiquent ces “jeux” n’ont aucune idée qu’ils mettent leur vie et celle des autres en danger. Ces paris, lancés sur les réseaux sociaux, ne cessent d’augmenter et deviennent de plus en plus violents avec les années. La plupart des jeunes croient qu’ils sont des “poules mouillées” s’ils ne les font pas», explique-t-il au Figaro.

http://www.msn.com/fr-fr/actualite/monde/%c2%abhot-water-challenge%c2%bb-le-nouveau-d%c3%a9fi-mortel-des-adolescents/ar-AAq2krj?li=BBoJIji&ocid=mailsignout

(Visited 254 times, 1 visits today)

Comments are closed.