L’anonymat sur les réseaux sociaux : pas si nocif | Neotrouve

L’anonymat sur les réseaux sociaux : pas si nocif

Peanut3241 ou Abeille768, voilà des pseudonymes qui n’ont rien de menaçant, selon Catherine Mathys. Des études récentes soulignent que le fait d’utiliser un pseudonyme n’encourageait pas nécessairement une parole plus violente ou davantage d’écarts de conduite sur le web. Le mythe est déboulonné!

On pointe souvent du doigt l’anonymat pour expliquer la pauvreté des discussions en ligne. Le mythe voulant qu’on soigne mieux son langage et sa pensée ou qu’on se montre plus respectueux lorsqu’on utilise son propre nom a la couenne dure. Il n’en est rien. Les chercheurs remarquent que, désormais, la parole la plus corsée sur les réseaux sociaux ne provient pas de comptes anonymes.

Souvent fiers d’appartenir à un groupe idéologique ou à une communauté aux prises de position tranchées, les internautes assument leur violence et ne se cachent pas derrière un nom d’emprunt. « Pour se tailler une place au sein de ces communautés et pour être remarqués dans les discussions, utiliser sa propre identité est absolument essentiel », constate Catherine Mathys.

Forcer l’utilisation de son vrai nom sur les communautés en ligne peut même faire augmenter la discrimination et les risques de harcèlement. Les personnes faisant partie d’une communauté à risque, si elles portent leur vrai nom, peuvent devenir des cibles et subir plus souvent la violence des propos des autres.

http://ici.radio-canada.ca/premiere/emissions/la-sphere/segments/chronique/39620/pseudonymes-sur-les-reseaux-sociaux-propos-violents-trolls-catherine-mathys

(Visited 120 times, 1 visits today)

Comments are closed.