Le mécanisme de la Pysché selon Jung expliqué en 1 shéma | Neotrouve

Le mécanisme de la Pysché selon Jung expliqué en 1 shéma

L’âme est le monde intermédiaire où l’esprit est corporalisé et le corps spiritualisé ; là où se joue le mystère de la conjonction des opposés.
« Mettre quelqu’un en face de son ombre, c’est aussi lui montrer ce qu’il a de lumineux. Lorsque l’on a fait plusieurs fois cette expérience, lorsque l’on a appris à juger en se plaçant entre les extrêmes, on en vient inévitablement à ressentir ce que signifie son propre soi. Lorsque l’on perçoit en même temps son ombre et sa lumière, on se voit par les deux faces de son être, et ainsi l’on aboutit au centre. C’est là le secret de l’attitude orientale : la contemplation des opposés enseigne à l’homme oriental le caractère de la maya. Elle confère à la réalité le caractère de l’illusion. Derrière les opposés, et dans les opposés, se trouve la vraie réalité qui voit et embrasse le tout.
C’est ce que les hindous appellent atman. C’est ce qui littéralement, « souffle à travers moi ». Et non seulement à travers moi, mais à travers tous ; en d’autres termes, il ne s’agit pas seulement de l’atman individuel, mais de l’atman général, du pneu-ma qui souffle à travers tous les êtres. Nous autres Occidentaux utilisons pour cela le terme : le « soi », par opposition au petit « moi ». Ce qui est désigné par « soi » représente la totalité psychique.

Jung

(Visited 317 times, 1 visits today)

Comments are closed.