Les plantes pourront elles un jour remplacer les lampadaires ? | Neotrouve

Les plantes pourront elles un jour remplacer les lampadaires ?

Des millions de personnes ont regardé Avatar épique de James Cameron et sont tombés amoureux de sa planète merveilleuse, un paysage luxuriant de vie végétale bioluminescente de toutes les couleurs de l’arc-en-ciel. Eh bien, les chercheurs du MIT tentent d’en faire une réalité.OK, le MIT n’essaye pas de créer Pandora ici sur Terre, mais ils tentent de s’attaquer à notre dépendance à l’éclairage artificiel avec une solution originale: briller dans les plantes sombres.La bioluminescence surgit dans la nature – les lucioles, les vers luisants et le plancton phosphorescent viennent immédiatement à l’esprit – mais les chercheurs espèrent que cela pourrait être une première étape pour nous aider à réduire l’utilisation des lumières électriques en commençant par les petites possibilité qu’un jour les arbres, pas les réverbères, allument nos villes.”La vision est de faire une plante qui fonctionnera comme une lampe de bureau – une lampe que vous n’avez pas à brancher. La lumière est finalement alimentée par le métabolisme énergétique de la plante elle-même”, explique  l’auteur principal de l’étude, Michael Strano.

En fait, l’objectif des chercheurs est que les usines d’ingénierie exécutent de nombreuses fonctions que les appareils électroniques exécutent actuellement.

Étant donné que l’ éclairage artificiel représente environ 20% de la consommation énergétique mondiale, ils ont décidé qu’il s’agissait d’un domaine important sur lequel se concentrer.

La technologie, décrite dans un article de la revue Nano Letters , utilise la luciférase, l’enzyme qui fait briller les lucioles. Bien que les lampes de bureau et l’éclairage intérieur de faible intensité seraient utiles, c’est vraiment l’éclairage extérieur où cela pourrait faire une énorme différence.

«Les plantes peuvent s’auto-réparer, elles ont leur propre énergie et elles sont déjà adaptées à l’environnement extérieur», a déclaré Strano. “Nous pensons que c’est une idée dont le temps est venu, c’est un problème parfait pour les nanobioniques végétales.”

Les chercheurs ont tout d’abord utilisé des plantes de cresson pour faire en sorte que les plantes émettent de la lumière pendant environ 45 minutes, qu’elles ont ensuite réussi à traiter pendant 3,5 heures. Bien que ces minuscules plants de cresson ne puissent actuellement émettre qu’un millième de la lumière nécessaire à la lecture, les chercheurs sont convaincus qu’ils peuvent augmenter cette durée et la «durée de vie de la pile» de la lumière avec une étude plus approfondie.

L’objectif à long terme est de développer la technologie en un type de peinture qui peut être pulvérisée sur les feuilles des plantes quand elles sont des semis, en transformant des arbres et d’autres grandes plantes en sources lumineuses non intrusives – un traitement unique qui durera leur vie. Bien que ce ne soit pas la première fois que des scientifiques créent des plantes qui émettent de la lumière, c’est la méthode la plus simple et nous rapproche peut-être un peu plus d’une réalité plutôt jolie et bien éclairée. Melanie Gonick / MIT

Source : Pourrait “Glow In The Dark” plantes un jour remplacer les lampadaires? | IFLScience

(Visited 55 times, 1 visits today)

Comments are closed.