Vols par ruse : voici les 4 méthodes les plus utilisées par les malfrats  | Neotrouve

Vols par ruse : voici les 4 méthodes les plus utilisées par les malfrats 

Les vols sans menaces ni violences sont en augmentation en France. Voici un petit florilège des méthodes utilisées par les malfaiteurs, qui visent notamment les personnes âgées.
Le vol par ruse est un fléau. Presque 2 millions d’usages frauduleux de cartes bancaires (CB) ont été enregistrés en France en 2016. Grâce à Sébastien Fedeli, policier spécialisé dans la traque des voleurs de rue, nous avons compilé les différentes techniquesutilisées par les malfaiteurs pour s’emparer du précieux sésame mais aussi d’autres objets de valeur.

Voici 4 astuces qu’ils utilisent courament…

1- Le gentleman. Une vieille dame peine à porter ses sacs de courses en pénétrant dans l’entrée de son immeuble. Un homme attentionné se précipite pour lui venir en aide. Et dans cette promiscuité, il «pique» le portefeuille de la victime. Auparavant, le faux gentleman avait suivi sa future proie au supermarché du quartier où il l’a repérée, et sait où elle range sa carte. Mais surtout il a déjà le code de la CB après l’avoir suivie de près lors d’un retrait. Il agit toujours dans des halls d’immeubles étroits, repérés à l’avance.

2-Le faux malaise. Une spécialité souvent pratiquée par des jeunes femmes… Une dame rentre du supermarché suivie par deux femmes. Dans l’ascenseur, l’une d’elles se sent soudainement très mal. Sa compagne prévient qu’elle est enceinte. La dame bien élevée se soucie du sort de cette future maman et « se sent dans l’obligation d’agir », « lui propose de s’asseoir un moment chez elle », le temps de prendre un verre d’eau. Et quand la bienveillante victime va chercher de l’eau, les deux femmes vident le sac à main avant de prendre la fuite.

«Aux voleurs» : tout savoir sur les méthodes des rois de la choure

3-L’avaleur de collier. Certains voleurs sont baptisés les « mains d’or » car ils parviennent en un tour de main à substituer des bijoux originaux par de pâles copies. Avec parfois des variantes. Un homme en costume franchit la porte d’une bijouterie réputée. Il demande à voir plusieurs colliers en or. La vendeuse en sort huit qu’elle pose sur la table recouverte de feutre. Il cherche la faille chez la vendeuse. Il isole deux colliers à gauche. Il sait celui qu’il va voler. La vendeuse retourne à sa vitrine et, d’une main, le voleur prend celui qui est le plus à droite, et le met dans sa bouche avant de l’avaler. Il a juste le temps de refaire les espaces entre les colliers pour dissimuler sa rapine. Ce procédé a une faille : les caméras de surveillance enregistrent la scène, ce qui peut déclencher une intervention ou mener plus tard au voleur.

4-La substitution. Deux rôdeurs repèrent une femme à un arrêt de bus portant un très beau collier maillé en or. Il faut agir vite et sous la pression. Les deux voleurs prétextent, avec un fort accent étranger, de demander le nom d’une rue proche que leur indique leur cible. Pour la remercier mille fois de cette indication qu’il ne parvenait pas à trouver, l’homme lui prend les deux mains et les secoue avec vigueur pour lui montrer sa gratitude éternelle. L’autre homme pour « la remercier » propose de lui offrir un collier qu’il exhibe… Et lui passe les mains autour du cou. Et hop le vrai collier est échangé contre celui en toc. Et ce n’est qu’une fois montée dans le bus que la victime s’apercevra de la supercherie de ces touristes trop aimables.

-

 

Source : Vols par ruse : les méthodes toujours plus astucieuses des malfrats – Le Parisien

(Visited 552 times, 1 visits today)

Comments are closed.