L’affaire Elisa Lam : l’histoire la plus terrifiante du Net | Neotrouve

L’affaire Elisa Lam : l’histoire la plus terrifiante du Net

Elisa Lam (30 avril 1991 – février 2013), également connue sous son nom cantonais de Lam Ho Yi, Canadienne de 21 ans étudiante à l’université de la Colombie-Britannique à Vancouver, voyageait alors seule aux États-Unis.

Elle maintenait un contact quotidien avec ses parents restés en Colombie Britannique, mais le 31 janvier 2013, jour où elle était censée quitter l’hôtel Cecil de Los Angeles pour Santa Cruz, ils n’eurent plus de nouvelles d’elle. Ils contactèrent la police de Los Angeles. Le 19 février, des clients s’étant plaints de la faible pression de l’eau, le service de maintenance monta sur le toit de l’hôtel inspecter un réservoir et y découvrit son corps nu, avec la majorité de ses vêtements et effets personnels dans l’eau.

Les employés de l’hôtel qui l’avaient vue ce jour-là affirmèrent qu’elle était seule. En dehors de l’hôtel, Katie Orphan, gérante d’une librairie voisine, est la seule personne à se souvenir d’avoir vu Elisa ce jour-là.

L’affaire fut largement médiatisée, l’intérêt la concernant ayant augmenté cinq jours avant la découverte de son corps, quand la police avait rendu publique la vidéo de sa dernière apparition connue. Enregistrée le jour de sa disparition par une caméra de surveillance des ascenseurs, on y voit Elisa rentrer et sortir plusieurs fois de l’ascenseur – qui semble étrangement mal fonctionner – parler avec un interlocuteur invisible et gesticuler dans le couloir, ayant parfois l’air de se cacher de quelque chose qui n’apparaît pas sur la vidéo. Elle se met ensuite à appuyer sur tous les boutons pour enfin sortir de l’ascenseur.

Le fait que d’autres morts et assassinats aient eu le Cecil Hotel pour cadre renforça la curiosité du public et de la presse vis-à-vis de l’affaire.

Après quatre mois du fait de nombreux retards, l’institut médico-légal de Los Angeles rendit son rapport d’autopsie. En l’absence de preuves de violence physique, il concluait que le décès était « accidentel et dû à une noyade »

Après sa publication sur internet le 14 février 2013, la dernière vidéo d’Elisa Lam devient virale, intriguant certains internautes qui cherchent alors à résoudre l’énigme de ses derniers instants. Son comportement étrange est ainsi sujet à de nombreuses interprétations, allant des troubles bipolaires dont elle aurait souffert à l’implication de phénomènes paranormaux. Certains soupçonnent la vidéo d’avoir été falsifiée. D’autres soulignent la ressemblance avec des scènes du film Dark Water6 sorti en 2005 (remake d’un film japonais du même nom sorti en 2002).

L’affaire a d’ailleurs inspiré des cinéastes. Moins d’un an après, Hungry Ghost Ritual, un film d’horreur hongkongais, incluait une scène apparemment inspirée par la vidéo de l’ascenseur…

(Visited 2 372 times, 4 visits today)

Comments are closed.