Rencontre avec Exodus Privacy, qui révèle les trackers des applications Android | Neotrouve

Rencontre avec Exodus Privacy, qui révèle les trackers des applications Android

Quels trackers contiennent vos applications Android habituelles ? C’est à cette question que tente de répondre l’association Exodus Privacy, avec sa plateforme libre Exodus. Via l’analyse des logiciels et de leur trafic, elle révèle les petits secrets de certains grands noms.

Exodus Privacy vous aide à savoir quels sont les pisteurs et permissions embarqués dans les applications installées sur votre smartphone.

L’application télécharge les rapports d’Exodus Privacy (https://exodus-privacy.eu.org/) et vous les montre application par application.

Depuis trois mois, un groupe d’hacktivistes français conçoit la plateforme Exodus. Son but : automatiser l’analyse du contenu et des émissions de données d’applications Android, à partir d’archives d’installation (APK) récupérées sur le Google Play Store. Ce midi, l’outil est publié, avec une première série de 375 rapports, cataloguant 44 trackers. Amazon, Firefox, ProtonMail, Signal, Spotify ou encore VLC sont passés au crible.

Le Yale Privacy Lab, de l’université du même nom, publie lui un dossier sur le pistage des mobinautes, en approfondissant les travaux du groupe français, avec Le Monde et The Intercept. « Le 18 septembre, j’entrais en contact avec le Yale Privacy Lab avec lequel nous avons pérennisé une collaboration, sans contrat. Ils s’intéressent beaucoup plus à l’analyse légale de ce que réalisent les trackers » nous déclare Esther (alias U+039b ou « Lambda »), qui mène le développement et le projet.

Un mois après cette prise de contact, le 21 octobre, Exodus Privacy devenait officiellement une association. Elle doit pérenniser le développement des outils et les analyses, destinés à devenir une démarche de long terme.

L’équipe s’interroge d’ailleurs sur la possibilité de classer ces « pisteurs », même si elle se refuse à tout jugement. « Ce que nous appelons tracker, c’est un élément logiciel en charge de collecter, de stocker, voire d’envoyer des données concernant l’identité d’un utilisateur ou son activité » détaille Esther.

Avec cette première publication, le projet qu’elle dirige passe une étape importante, après des mois d’un travail initié dans une grande discrétion.

Source : Rencontre avec Exodus Privacy, qui révèle les trackers des applications Android

 

télécharger sur https://play.google.com/store/apps/details?id=org.eu.exodus_privacy.exodusprivacy

(Visited 98 times, 1 visits today)

Comments are closed.