Cette communauté brésilienne se voit comme la réincarnation humaine d’extraterrestres | Neotrouve

Cette communauté brésilienne se voit comme la réincarnation humaine d’extraterrestres

À une heure de la capitale futuriste du Brésil, Brasília, se trouve l’une des capitales spirituelles du pays, Vale do Amanhecer, que l’on traduit par Vallée de l’aurore ou Vallée du lever du soleil.

Au premier abord, la Vallée de l’aurore s’apparente à un parc à thème miniature, où les visiteurs peuvent admirer des copies des différentes merveilles du monde sans se déplacer sur les lieux des véritables monuments. Construit à Planaltina, une ville satellite à proximité de Brasília, le complexe de temples situé au bord d’un lac compte parmi ses attractions une pyramide, un sanctuaire en forme de vaisseau spatial, un centre de prière à six branches ainsi que plusieurs sculptures de forme elliptique.

Si le cadre de la vallée peut en désorienter plus d’un, ce n’est pas pour rien. Rien n’a été laissé au hasard dans sa conception, qui se veut le reflet des doctrines et croyances complexes de cette religion, issue d’une grande diversité de cultes et de civilisations, dont le christianisme, l’hindouisme, le judaïsme, la civilisation inca et l’Égypte antique.

D’après les adeptes de la Vallée de l’aurore, des créatures extraterrestres auraient atterri sur Terre il y a 32 000 ans avec pour mission de faire progresser les civilisations humaines. Ces êtres seraient ensuite revenus sur Terre sous de multiples manifestations, au sein de différentes cultures et époques. Selon les membres de la Vallée, appelés « médiums », ils seraient la dernière incarnation des extraterrestres : les Jaguars.

Magally Pereira, vêtue d’une tenue grecque, se tient à côté de son cousin, Italo Moreira, en tenue de Jaguar.

La Vallée de l’aurore a été fondée en 1959 par Neiva Chaves Zelaya, également appelée « tante Neiva ». Veuve et mère de quatre enfants, elle était conductrice de poids lourds à Brasília, alors en travaux en vue de devenir capitale du Brésil à la place de Rio de Janeiro. C’est à ce moment qu’elle aurait souffert de crises psychiques, qu’elle attribuera plus tard à des visites d’esprits venus du monde extraterrestre.

Neiva a raconté avoir été essentiellement guidée par Pai Seta Branca, ou « père Flèche Blanche », un messager spirituel aujourd’hui représenté comme un chef sud-américain par des dessins et des statues.

Un fidèle de la Vallée de l’aurore, vêtu d’un costume de maître spirituel, fait ses courses dans un magasin local.

Le photographe brésilien Gui Christ a eu envie de se rendre dans la Vallée de l’aurore en raison de son histoire fantastique et des somptueux costumes colorés des médiums. Il a décrit toute une série de rituels, dont de longues heures passées à chanter autour du lac.

Lors des rituels, les médiums travaillent généralement par deux. Un apara, ou « médium de bienvenue », a pour mission d’intégrer physiquement un esprit, qu’il soit bénin ou tourmenté, tandis qu’un médium qui prêche se charge d’éduquer l’esprit et de le renvoyer vers le monde spirituel. Selon les fidèles, ces rituels permettent également aux devins d’expier les péchés karmiques de leur vie antérieure.

Source : Cette communauté brésilienne se voit comme la réincarnation humaine d’extraterrestres | National Geographic

(Visited 101 times, 1 visits today)

Comments are closed.