La photo a été prise lors d’un survol de la barrière de Larsen, dans l’Antarctique, dans le cadre de l’opération IceBridge, qui suit l’évolution des glaciers.

Comme l’explique la Nasa, il s’agit d’un iceberg tabulaire.  “Les icebergs tabulaires se forment par un processus qui ressemble un peu à celui d’un ongle qui devient trop long et se fissure à la fin”, explique à Live Science Kelly Brunt, scientifique à la NASA et à l’Université du Maryland. Et lorsqu’ils se détachent, ils prennent donc la forme d’un bloc de glace “large, plat et long comme une tarte”, à la différence des iceberg que l’on voit habituellement, en forme de prisme ou de triangle, et dont la plus garde partie de la surface est immergée.

Le vent et les vagues finissent toutefois par user petit à petit les bords des iceberg tabulaires. Mais celui-ci, qui mesurerait plus d’un kilomètre et demi de long, est d’autant plus rare qu’il est particulièrement net. La Nasa suppose donc qu’il s’est détaché très récemment.