Une rumeur  a enflammé une partie de la twittosphère macroniste dans la nuit de mercredi, rumeur selon laquelle le site giletsjaunes.com aurait été déposé aux Etats-Unis… juste une semaine après l’élection d’Emmanuel Macron, par des partisans de Steve Bannon, ex-conseiller de Donald Trump et maître à penser de l’altright américaine.

Sur quoi se base la rumeur? Sur une capture d’écran d’un site permettant de faire des recherches sur les noms de domaine, semblant indiquer que le site giletsjaunes.com a été créé aux Etats-Unis le 15 mai 2017, soit quelques jours après l’arrivée de Macron au pouvoir. Pour certains, un indice ou une preuve que le mouvement qui secoue le pouvoir aujourd’hui n’est pas si spontané, et a même pu être manipulé de l’étranger.

Sur les réseaux, quelques militants isolés ont formulé cette étonnante hypothèse dans la journée de mercredi, mais c’est le compte militant Team Macron, qui a véritablement lancé la rumeur peu avant minuit.

Certains députés LREM ont immédiatement embrayé, comme la députée de l’Isère Émilie Chalas.

Aurore Bergé a également relayé le tweet de Coralie Dubost, autre députée du mouvement.

Sauf que la date du 15 mai 2017 que l’on voit effectivement, ne correspond pas forcément à la première création du nom de domaine, mais à sa date d’enregistrement sur NameBright, une société gérant la réservation des noms de domaine, offrant une protection privée pour éviter que des personnes découvrent à qui appartient un nom de domaine (une pratique courante).

Ainsi, l’adresse qui figure (à Denver, Colorado) est celle de NameBright, l’entreprise qui gère et vend les noms de domaines. L’entreprise a récupéré le nom de domaine, alors abandonné, le 15 mai 2017 pour le mettre en vente. On peut en effet vérifier que le nom de domaine était par exemple en vente en janvier et septembre 2018.