La trace d’un évènement cosmique mystérieux en 774-775 | Neotrouve

La trace d’un évènement cosmique mystérieux en 774-775

La trace des rayonnements émis par un mystérieux événement cosmique ont été découverts dans les anneaux de troncs d’arbres par des chercheurs japonais, qui ont daté ce phénomène de l’an    774 ou 775 sans pouvoir lui trouver d’explication satisfaisante.
Fusa Miyake et ses collègues de l’Université de Nagoya (Japon) ont analysé le carbone 14 (une variété radioactive de carbone qui se forme lorsque les rayons cosmiques traversent les atomes de    l’atmosphère terrestre) contenu dans les anneaux de croissance de deux cèdres du Japon (cryptoméria).
Dans les cernes des deux arbres correspondant aux années 774 et 775, ils ont découvert une forte et rapide hausse du taux de carbone 14, d’environ 1,2%. Une telle augmentation est 20 fois    supérieure aux variations attribuées aux changements de l’activité du Soleil, soulignent les chercheurs qui publient leurs travaux dimanche dans la revue Nature.
Le phénomène à l’origine de ce pic de carbone 14 en l’an 775 ne peut avoir été uniquement localisé car il est cohérent avec les relevés, moins précis dans leur datation, déjà réalisés sur des    arbres d’Amérique du Nord et d’Europe. Ces mesures font état d’une hausse du taux de carbone 14 d’environ 7,2% en l’espace de dix ans (775 à 785).
Pour avoir produit une telle quantité de carbone 14 dans l’atmosphère en 775, l’intensité des rayons cosmiques a dû considérablement augmenter, concluent les chercheurs.
Mais la source du phénomène ne peut être liée au cycle d’activité solaire, d’une durée moyenne de onze ans, et dont l’amplitude sur le carbone 14 est bien moindre (environ 0,3%) que celle décelée    dans les anneaux des arbres.
Seuls deux phénomènes connus pourraient changer l’intensité des rayons cosmiques en l’espace d’une seule année: l’explosion d’une supernova ou une tempête de protons émise lors d’une éruption    solaire massive, estiment les auteurs de l’étude.
Mais aucun des deux phénomènes n’a jamais été enregistré sur Terre et, à supposer que l’un ou l’autre soit effectivement survenu, ils n’ont laissé aucune autre trace probante, disent-ils.
Dans l’état actuel de nos connaissances, nous ne pouvons préciser les causes de cet événement, concluent les chercheurs.
(©AFP / 03 juin 2012 19h00)

(Visited 111 times, 1 visits today)

4 Responses to “La trace d’un évènement cosmique mystérieux en 774-775”

  1. 1
    ratou Says:

    Il existe aussi un cycle solaire de 179 ans lié à la position des planètes et productrice de marées solaires (Wikipédia)
    Le soleil est étudié de façon systématique depuis moins de 200 ans.
    Peut-être existe-t’il des cycles encore plus longs et non connus

  2. 2
    GenOminD Says:

    De plus, les cycles ne sont pas forcément linéaires : au lieu qu’un cycle se compte en année (par exemple 11 ans pour l’intensité des rayons provenant du Soleil [cf Wikipedia]), un cycle pourrait très bien être mathématique au lieu d’être constant, se compter comme suit :
    1500, 700, 350, 150, …
    150, 350, 700, 1500, …
    1500, 700, 350, 150, …
    …bref en une sorte de sinuisoïde ou une autre fonction mathématique cyclique.

  3. 3
    ratou Says:

    “Seuls deux phénomènes connus pourraient changer l’intensité des rayons cosmiques en l’espace d’une seule année: l’explosion d’une supernova ou une tempête de protons émise lors d’une éruption solaire massive, estiment les auteurs de l’étude”
    .
    Ce n’est très certainement pas l’explosion d’une supernova car elle aurait laissé des traces dans le ciel et dans l’histoire.
    Il ne reste donc plus qu’une énorme éruption solaire massive reçue de plein fouet par la terre, ce qui n’est pas si rare.
    La plus grosse éruption enregistrée dans l’époque moderne fut(mais à un degré moindre)en 1859 et provoqua plusieurs incendies de stations télégraphiques causés par les courants très intenses induits dans le sol

  4. 4
    ratou Says:

    Excellent article dans “Science et Vie” de septembre sur cet énigme qui enflamme les chercheurs.
    4 hypothèses ont été avancées: supernova proche, sursaut gamma, super-éruption solaire ou magnétar mais aucune n’est satisfaisante.
    Le plus incroyable est que ce signal de courte durée ressemble fort à ceux générés, dans les années 1950 et 1960, par les essais d’armes nucléaires à l’air libre!
    Cette hypothèse doit évidemment être écartée et l’énigme reste entière
    ????