Le symbole Maya du Papillon Galactique | Neotrouve

Le symbole Maya du Papillon Galactique

Ce symbole est appelé Hunab Ku ou Papillon Galactique dans la mythologie Maya ; il est dit qu’il représente toute la Conscience ayant jamais existé dans cette galaxie. Il englobe la totalité de nos ancêtres sur le plan physique, les humains, les animaux, les reptiles, les poissons, les crustacés et également les plantes en tant que conscience qui organise toute matière à l’état brut à partir d’un disque tournoyant dans les étoiles, les planètes et les systèmes solaires. Ceci possède une grande signification. Si grande que les Mayas d’origine ne possédaient aucun symbole pour cela. Dans leur civilisation il n’y avait pas de nom pour « Dieu ». La connaissance du concept était suffisante.

Les anciens Mayas, qui étaient de grands mathématiciens et de grands astronomes s’intéressèrent, à ce qui se trouvait au centre de notre galaxie. Les Mayas savaient exac­tement où se trouvait le centre de notre galaxie sur la carte du ciel. Ils l’appelaient « le papillon galactique ». Ils croyaient que le destin final de l’humanité dépen­dait de ce qui se passait à cet endroit.
Le papillon galactique était le dieu suprême Maya et le Créateur. Il représentait le portail vers d’autres galaxies et symbolisait la Conscience Universelle. Il était la matrice qui, sous la forme d’un disque tourbillonnant, donnait naissance aux étoiles et aux planètes ainsi que le chef d’orchestre du ballet intergalactique des planètes, des étoiles et des galaxies. Les Mayas pensaient qu’il dirigeait ce ballet depuis le centre par l’intermédiaire d’émissions d' »énergie consciente ».


De nos jours, les astronomes modernes ont pu vérifier que le centre de notre galaxie est un disque tourbillonnant dont le cen­tre est un trou noir qui avale et donne perpétuellement naissance aux étoiles.

Plus tard les tisserands Toltèques ou Zapotèques conçurent ce schéma comme modèles pour leur couvertures et c’est ainsi que José Arguellles a rencontré ce symbole. Il l’a appelé Hunab Ku. Les autochtones l’appellent « Le Papillon Galactique ». Les papillons sont vus comme les ancêtres revenant visiter le plan physique. Le fait de porter l’un de ces symboles est très puissant car son émanation active notre réunion avec la Conscience de notre galaxie.

Les Mayas voyaient le temps de manière circulaire. Chaque chose avait un début et une fin, mais il y avait toujours un début après une fin. Tout phénomène s’inscrivait dans un mouvement périodi­que et le très précis calendrier Maya se basait aussi sur cette vision du temps. Ils pensaient que le temps était également issu du papillon galactique et que celui-ci le contrôlait.

En Mars de cette année, Scott Hyman, professeur d’astrophysique au Sweet Briar College fit une déclaration stupéfiante. Il déclara dans le jour­nal scientifique Nature que ses collègues et lui avaient détecté un phénomène extraordinaire au centre de notre galaxie.
 

En 2002, durant l’analyse de photos d’ondes radios basses fréquences prises par le télescope Very Large Array, un radiotélescope géant de Socorro au Nouveau-Mexique, ils avaient détecté un signal intermittent qui semblait intel­ligemment dirigé.
 
Le signal se composait de cinq émissions énergétiques de haute intensité et de même amplitude, chacune d’entre elles durant 10 minutes et appa­raissant à un intervalle de 77 minutes, le tout sur une période de 7 heures, dans la nuit du 30 septembre au 1er octobre 2002. Cette découverte laissa perplexe le Professeur Scott Hyman ainsi que la majo­rité de la communauté astronomique.

Se pourrait-il que cet étrange bourdonnement détecté par le Dr Scott Hyman soit à l’origine des dérèglement ou que ces émissions énergétiques émanant du centre de notre galaxie se fasse plus fréquentes et plus intenses au fur et à mesure que nous approcherons de 2012 ?

 

http://goenaka.over-blog.com/article-5429957.html
http://www.mayanmajix.com/french.html
http://www.calleman.com/content/articles/999_and_the_mayan_calendar.htm

(Visited 2 690 times, 10 visits today)

8 Responses to “Le symbole Maya du Papillon Galactique”

  1. 1
    erreereerrer Says:

    pfff

  2. 2
    yann Says:

    j’ai plusieurs preuves que les anciennes connaissances « scientifiques » ne sont que des mises à jour de ce que connaissaient les anciens savoirs…
    par exemple, le rayonnement fossile qui est un hologramme dodécaédrique découvert il y a 2 ans… je le connaissait via un autre savoir (plus ancien que l’eglise elle-même et reniée par l’eglise) il y a 10 ans… et ce savoir stipulait que le monde a une structure dodécaédrique…

    y a pas de « pfff » à dire, il n’y a qu’à écouter son coeur.

    article très intéressant…, merci néo.

  3. 3
    Master01 Says:

    Je trouve dommage la conclusion car j’ai esperé mais bon voila.Mais pour l’article c’est un bon article.

    A MQTL:Lis ce texte et dis moi ce que tu en penses:Les Mayas voyaient le temps de manière circulaire. Chaque chose avait un début et une fin, mais il y avait toujours un début après une fin.

    Moi je trouves ça etrange pas toi?

    a plus

  4. 4
    gwen Says:

    difficile à y croire réalité ou pas ça reste toujours un fait méconu

  5. 5
    danny Says:

    bonjour a toutes .faite des pfff ou des ha ben nombreux on raison ,comme les maya l’ons die ,de nombreuses personnes dans les futur von avoir des reves bizard ,quon n’apelle les reves de le terre .comme moi jen fait ,aujoudhuit je comprend .toute nous est cache seul les troue du Q ,comme presidant et autre vont sen tire $$$$$$$ passer le mots nous devons construire des haches en metals .toute conaisance sera bonne .meme la naza le confirme lalignement des planet ,la terre se netoie.pis le pire elle nous parle soue forme de reve,croyer si moi jle croie.jai comprie pourquoi un sie petite maison pour un si grand terrain .a lachat de ma maison .

  6. 6
    Jam Ainé Says:

    Oh merci beaucoup Neo pour cet article, super intéressant particulièrement leur façon de voir le temps… ça me fait penser a la façon bouddhiste de voir les choses. Par exemple, quand une fleure se fane et meurt, elle devient du compost qui va permettre a d’autres fleurs de pousser qui vont aussi mourir,etc… C’est l’interdépendance, le début de ne pourrait exister sans la fin, et la fin ne pourrait être sans un début. Comme la poule et l’œuf ou l’arbre et l’air ou l’éphémère et l’éternité.
    Et donc le TOUT n’est RIEN, le RIEN est le TOUT.
    Je suis en vie… et pourtant je suis autant mort que je suis vivant.. a chaque seconde des cellules de mon corps meurt et d’autres naissent… Nous sommes en deuil tous les jours si on peut dire ça…

  7. 7
    asmae Says:

    Salut yann
    J’ai juste un petit commentaire à te faire directement ainsi qu’à tous ceux et toutes celles qui vivent dans l’ideologie et le fantasme de ceux qui ont peuplé cette planètte avant nous, qu’ils soient romains et leur inventions de la supercherie du vatican et de l’eglise, qu’ils soient maya, qu’ils soient musulmans, qu’ils soient juifs, boudhistes ou même venant de la mésopothamie et de l’hegypte qui sont des civilisations bien plus anciennes que le peuple maya, il n’y a qu’une seule vérité qui a dominé toutes les sciences et les univers et qui est à l’origine de tout et la finalité de tout soit cette beauté divine. Les mayas n’ont que reformulés ce que d’autres peuples et civilisation bien avant eux avaient déjà compris au même titre que nous reformulons ce que peut être les mayas avaient compris. Quand l’individu cessera-t-il de proner des anciens groupes et penser au groupe de son temps et chercher à aider son époque et non ceux qui sont déjà mort et qui je suis sure ne savaient même pas que toi yan tu allais exister un jour? sais tu que tu vas mourrir et que seule ta vie compte au regard de cette grande puissance régissant tout ce qui bouge et ne bouge pas?

  8. 8
    Hype23 Says:

    Merci pour l’article.

    Il est quand même troublant qu’une si vielle civilisation ai connu l’existence de tant d’informations sur notre galaxie et plus globalement de l’univers.

    Ce sigle fait directement référence au trou noir présent au centre de notre galaxie, il faut vraiment être de mauvaise fois pour ne pas le remarquer. Comment on t’il pu savoir cela ? voyage astral ? enseignement ? pur hasard ? même si la logique peut nous aiguiller, bonne chance pour trouver la réponse 🙂