Orbs : quand des scientifiques s’y intéressent de près… | Neotrouve

Orbs : quand des scientifiques s’y intéressent de près…

Des scientifiques s’intéressent aux orbes et considèrent qu’ils sont un véritable phénomène paranormal. »

Ce dossier a été préparé par l’équipe du forum “La Porte du Temps”d’après une traduction libre par « Athéna » de l’article “Physique / Physique Quantique Science : Heinemann Klaus et “Orbes et entités” Par Courtney Hazel.paru dans le Daily Mail, Royaume-Uni, 20 Juillet 2007.

Klaus Heinemann détient un doctorat en physique expérimentale de l’Université de Tübingen et a travaillé pendant de nombreuses années dans les matériaux de recherche en sciences de la NASA, UCLA, et comme professeur-chercheur à l’Université Stanford.
“Il ne fait aucun doute dans mon esprit que les orbes pourraient bien être l’un des phénomènes les plus importants en dehors de cette réalité que l’humanité aie jamais connu.”
Klaus Heinemann-, Ph.D.

LES ORBES : Est-ce la PREUVE que « LES ESPRITS existent » ?
Dans un 1er temps, il semblait que cela ne soit pas plus qu’une curieuse coïncidence. Le professeur Klaus Heinemann, chercheur pour la NASA – l’agence spatiale américaine – en étudiant une collection de photographies que sa femme avait pris lors d’un rassemblement des guérisseurs spirituels, a remarqué que sur beaucoup de ces photos apparaissait le même cercle de lumière translucide mais clairement défini -comme un genre de lune miniature – planant au-dessus de quelques-uns des sujets.
Comme la plupart des gens raisonnables, il a supposé que les photos étaient défectueuses. «Je présumais que ces cercles étaient dus à des particules de poussière, des anomalies du flash, des particules d’eau et ainsi de suite», explique le professeur Heinemann. Mais j’étais tellement intrigué que je suis retourné à la pièce dans laquelle les photos ont été prises, dans l’espoir de trouver une explication : comme la possibilité d’un miroir en arrière-plan, mais il n’y en avait aucun.”
Il ne trouvait pas de défauts à l’appareil de son épouse. Et en tant que scientifique avec une expérience considérable dans les techniques de microscopes perfectionnés qui examinent la matière à des niveaux atomiques de la résolution optique, pour lui, ces techniques ne peuvent rien donner si elles ne sont pas rigoureusement effectuées.
Toujours intrigué, Heinemann s’est mis à la recherche de quoi d’autre pourrait avoir causé ces cercles mystérieux. Lui et sa femme ont commencé à prendre des centaines de photographies numériques de manière aléatoire pour voir si elles pourraient recréer l’effet mystérieux.
La réponse a été qu’ils pouvaient faire que ces chatoyantes “orbes” apparaissent à nouveau, mais seulement – aussi absurde que cela puisse paraître – s’ils «demandaient» aux apparitions de se rendre visible à l’APN. Et ils ont trouvé que cette méthode fonctionnait particulièrement bien lorsque le couple photographiait des rassemblements “spirituels”. Qu’est-ce qui se passait ? Encore une fois, une technique non-conformiste semblait la réponse évidente : ces anomalies se produisent fréquemment dans la photographie numérique. Si vous avez accidentellement secoué un APN alors qu’une image est prise, en particulier dans la pénombre, vous pouvez facilement obtenir une image double.
Mais encore une fois, le Professeur Heinemann exclut une défaillance technique.
“Nous avons été rapidement en mesure d’éliminer les problèmes communs liés à la photographie – telles que les particules de poussière, les gouttelettes d’eau, des réflexions et une foule d’autres causes probables.”

Pourtant, les orbes apparaissaient encore. Et plus il prenait des photos, plus il était en mesure d’étudier les propriétés bizarres de ces lumières chatoyantes.
Heinemann mis en place des dizaines d’expériences utilisant deux APN sur des trépieds statiques dans des conditions contrôlées. Ses premières expériences constataient que les orbes pouvaient évoluer très rapidement, jusqu’à 500 km/h ou plus.

Heinemann a également constaté au cours de ses nombreuses expériences avec “double APN”, que lorsqu’il utilisait des APN identiques pour capturer un objet sous deux angles différents, une forme unique d’orbe apparaissait souvent – mais seulement dans l’une des deux images prises simultanément.

« C’était comme si les orbes, en quelque sorte, choisissaient sur quel appareil apparaître ou non. »
Finalement, Heinemann en arrivait à une seule conclusion : qu’il voyait une certaine forme d’intelligence paranormale. ” Il ne fait aucun doute dans mon esprit que les orbes pourraient bien être l’un des phénomènes les plus importants en dehors de cette réalité que l’humanité aie jamais connu,” explique le Professeur Heinemann.
“Jusqu’à présent, il y a eu une énorme quantité de preuves anecdotiques que le monde des esprits existe. Je crois que cela n’est plus anecdotique. Grâce à la technologie numérique, nous pouvons le voir pour la première fois. Nous avons affaire à un phénomène non-physique – mais réel.”
La tentation, bien sûr, est de dire que tout cela est de la foutaise.

Et pourtant, un nombre croissant de scientifiques respectables, refusent de radier la possibilité que ces orbes, qui commencent à apparaître sur les APN du monde entier, puissent bien offrir un aperçu fascinant de l’inconnu.
Plus tôt cette année, la première Conférence mondiale sur « les orbes » a eu lieu à Sedona, en Arizona, où les scientifiques de plusieurs controverses ont déclaré qu’ils croyaient que les orbes étaient en effet un véritable phénomène paranormal.
Leurs conclusions, si elles sont correctes, pourrait avoir des conséquences énormes sur la façon dont nous percevons l’univers et de notre implication dans celui-ci. Les experts disent que ce n’est pas parce que quelque chose n’a pas encore été scientifiquement prouvé, que cela ne signifie pas qu’il n’est pas réel.

Le Professeur William Tiller, un physicien théoricien qui a passé 35 ans de recherches sur la conscience et la matière à l’Université Stanford en Californie, a rappelé à la conférence que ce que nous voyons avec nos yeux physiques comprend moins de 10 % de l’univers connu.

C’est parce que la vision humaine ne fonctionne que dans une fourchette limitée du spectre électromagnétique. Par exemple, on ne voit pas les ondes radio, qui transportent d’énormes quantités d’informations, mais nous savons qu’elles existent.
De même, Miceal Ledwith, un ancien professeur de théologie, qui depuis dix ans a été président de Maynooth College de l’Université nationale d’Irlande, a rappelé les sceptiques que, lorsqu’en 1861, le Dr Ignaz Semmelweis avait affirmé qu’il pourrait y avoir un lien invisible entre les chirurgiens qui ne se lavent pas les mains et le taux élevé d’infection pendant l’accouchement, ses collègues se moquaient de lui. Pourtant, il avait trouvé la première preuve de ce qui deviendra plus tard connue sous le nom de bactéries. « La plupart des grandes découvertes à travers l’histoire ont été d’abord ridiculisées, » a déclaré Ledwith à la conférence sur les orbes. À mon avis, il ne fait aucun doute que le phénomène des orbes est réel et mérite d’être pris au sérieux. Il n’y a pas que quelques photos d’orbes, qui pourraient facilement être truquées, mais des centaines de milliers partout dans le monde. “ À ce jour, Ledwith, qui était aussi un membre de la Commission théologique internationale du Vatican, a une collection de plus de 100.000 photos d’orbes.

“Ils sont de toutes tailles, allant de quelques centimètres à plusieurs mètres de diamètre,” dit-il.
“Parfois, ils apparaissent seuls, parfois par centaines, dans des couleurs allant du blanc au bleu, vert, rose et même l’or.”

“Au fil du temps, j’ai réalisé qu’un flash semble être essentiel pour les capturer, même en plein jour. Je crois que c’est parce que nous ne pouvons voir les orbes que par le processus de la physique connue sous le nom de “fluorescence”.
Le flash de l’appareil provoque ce processus de fluorescence, ce qui rend les orbes visibles sur l’APN.”
Ledwith est encore incertain sur ce que ces orbes pourraient en fait être, mais il n’a aucun doute sur le fait qu’ils sont une sorte d’apparition paranormale.
« Je pense qu’ils pourraient être beaucoup de choses. Ils peuvent se révéler être les esprits de ceux qui ont passé de l’autre côté, ou, comme certains maîtres spirituels, ils pourraient être des esprits qui attendent de naître dans un corps physique, » dit Ledwith.
“Ils peuvent également être, ou représenter, une foule d’autres formes d’intelligence – d’esprits de la nature, des êtres de pure énergie qui n’ont jamais été incarné dans une forme physique. Il y a des centaines de différents types d’orbe.”
Beaucoup de scientifiques à la conférence ont estimé les orbes comme des boules de plasma -de l’énergie- mais une énergie qui peut être détectée par des moyens physiques, et qui semble avoir un certain contrôle sur sa propre apparence et sa forme.
“Il apparaît souvent qu’ils peuvent être le plus photographiés dans des lieux dits d’importance psychique. Ils semblent définitivement attirés par ce type de rencontres spirituelles, “ dit Ledwith.
“Nous voyons régulièrement des orbes près des mains ou des visages des guérisseurs. Peut-être qu’ils aident dans le processus de guérison spirituelle. “

Prenons le cas d’Anna Donaldson, une photographe indépendante qui a été chargée de prendre des photos de Keith Watson, une médium qui avait été sollicitée pour aider à résoudre la disparition de Sarah Payne, la petite fille qui a été kidnappée pendant qu’elle jouait à proximité de la maison de ses grands-parents dans le West Sussex il y a 7 ans.
Le tournage a eu lieu à l’endroit exact où Sarah a été vue la dernière fois, parce que la médium avait laissé entendre qu’elle «pourrait prendre quelque chose». Effectivement, lorsque les photos ont été développées, un mystérieux point brillant apparut dans l’une des images cruciales.
«Je ne crois pas à tout ce genre de choses paranormales“, dit Anna, “mais je ne pouvais trouver aucun défaut avec l’appareil -si tel avait été le cas, alors, toutes les images auraient eu un défaut, et pas seulement l’une d’elles. »
Toujours sceptique, Anna a fait analyser le film et les images concernant les défauts techniques, mais là encore personne ne pouvait apporter une réponse logique -jusqu’à ce qu’un membre de l’Institut psychique suggère que les photos pourraient en effet constituer une preuve d’«auras».
Dans ce cas, on dit à Anna que la couleur bleutée de l’orbe pouvait être la présence d’une « jeune âme ». Toujours intriguée, Anna s’arrangea pour photographier Watson à nouveau -à l’endroit exact où un autre jeune enfant avait disparu, cette fois en Grèce. A son grand étonnement, les photographies de nouveau montraient la présence d’un orbe bleu.
Et quand Anna réitéra la séance photos le lendemain, dans le but d’écarter un effet de la lumière, elle obtint le même résultat – mais cette fois il y eut deux orbes orange.
“Alors ce que j’avais à présent, c’était des photos d’orbes de 3 APN différents, dans 2 pays différents, sur trois jours différents – il n’y a tout simplement aucune chance pour que cela soit dû à un effet du hasard ou d’une défaillance technique”, dit Anna.

“Je ne sais toujours pas quoi en penser, mais je sais qu’un appareil photo peut prendre une image à une vitesse d’obturation de 1/2000ème de seconde, il est donc possible qu’il puisse détecter des choses que l’oeil humain ne peut pas voir.”
Est-ce que cela aurait pût être les esprits des enfants perdus ?
Terri Caldwell, un guérisseur de Belbroughton, dans le Worcestershire, est parmi ceux qui sont convaincus que les orbes sont une manifestation visible de l’esprit humain.
“À mon avis, les orbes sont le monde des esprits qui vaquent tout simplement à leurs affaires” dit-elle.”Je crois que nous sommes tous des esprits ayant une expérience physique, et quand nous mourons, notre champ énergétique qui porte toutes les informations nous concernant, continue d’évoluer.” Mais tous ne sont pas convaincus. Gary Schwartz, professeur de psychiatrie à l’Université d’Arizona, a mené de nombreuses expériences au sujet des orbes à l’aide de la scientifique Katherine Creath, spécialisée en optique scientifique, et il reste sceptique. “Nous pensons que la grande majorité des photos avec des soi-disant “orbes” est trop facilement attribuée à une certaine forme de phénomènes paranormaux, alors qu’en fait, les réflexions parasites dans des environnements non contrôlés produisent souvent des images dans le style des orbes,” dit-il.

Cela ne décourage pas ceux qui, comme Miceal Ledwith, pensent que les orbes sont tout simplement trop répandus pour être décrites comme une simple “anomalie” de l’APN.
Les orbes sont une part intégrante de la réalité, autant que nous le sommes “, soutient-il. “Leur monde peut être aussi réel que le nôtre, mais qui existe sur des fréquences plus élevées”.
“Si vous changez votre chaîne de télévision, vous passez à des fréquences différentes qui contiennent des informations différentes. Il est illogique de penser que ce que nous ne pouvons pas voir, n’est pas réel, parce que l’oeil humain est capable de recevoir seulement une partie très étroite du spectre lumineux. De nombreux animaux peuvent voir dans les spectres lumineux qui sont invisibles pour nous.”

Comme le professeur Heinemann résume : «La recherche sur les orbes n’en est qu’à ses balbutiements. Mais les photographies de ces émanations d’esprits nous offrent des preuves aussi proches de preuves scientifiques -comme jamais nous n’en avons trouvé auparavant- de l’existence d’une réalité spirituelle.

@ Copyright Kronos & Athéna – www. portedutemps.net
SOURCE “DOSSIER DE LA PORTE DU TEMPS SUR LES ORBS”

(Visited 2 408 times, 1 visits today)

13 Responses to “Orbs : quand des scientifiques s’y intéressent de près…”

  1. 1
    zone 51 Says:

    Trop fort les orbs, presque autant que les rods. Décevant de trouver un article comme celui là sur ce site. n est habitué à mieux.

  2. 2
    Nationellan Says:

    +1

    Klaus Heinemann semble être du genre à prendre des vessies pour des lanternes xD

  3. 3
    Neo Trouvetou Says:

    Salut Zone51
    L’intérêt de cet article est de montrer que des scientifiques s’intéressent de près au phénomène.

    Je pense que quand un monsieur comme Klaus Heinemann docteur en physique expérimentale, bardé de diplômes s’intéresse à ce phénomène, on peut écouter ce qu’il a à nous dire surtout lorsque nous sommes aux frontière de la science et de l’esprit.
    Cet article n’est pas de moi, je précise. C’est un dossier inédit de l’équipe du forum “la Porte du temps” avec laquelle je suis en relation puisque je me suis inscrit récemment sur leur forum pour partager mes photos ainsi que des idées de protocole expérimental sur les orbes afin de déterminer leur nature réelle. L’hypothèse de l’artefact devrait elle même pouvoir être déduite ou pas dans le cadre d’un protocole fiable.
    @+
    NT

  4. 4
    Neo Trouvetou Says:

    http://www.cerpi.be/PARANORMAL/ORBES/orbes_poussieres.htm
    http://www.cerpi.be/PARANORMAL/ORBES/orbes_poussieres_1.htm
    http://www.cerpi.be/PARANORMAL/ORBES/orbes_poussieres_2.htm

    @+
    NT

  5. 5
    zone 51 Says:

    Bonjour Néo
    C’est vrai que le fait qu’un scientifique fasse preuve d’ouverture d’esprit, mérite d’être pris en considération . En général selon eux, la vie sur les autres planètes n’existe pas ou juste sous forme de bactéries, nous sommes la seule espèce évoluée du cosmos, il n’y a pas de vie après la mort, l’Atlantide n’a jamais existé, tous les voyants sont des charlatans , il est impossible de faire de l’or avec du plomb. J’arrête la liste mais elle est longue. Tout ça pour dire que je suis du genre à considérer (à l’inverse des scientifiques) que tout est possible jusqu’à ce qu’on me prouve que ça ne l’est pas. Pour les orbs et pour m’être penché sur le sujet il est A MON AVIS je dirais au minimum “niais” de penser avoir à faire à des esprits. Pour avoir été photographe pro et m’être intéressé aux phénomènes dits paranormaux depuis l’age de neuf ans ( 50 maintenant) mon expérience dans les deux domaines (qui vaut ce qu’elle vaut , j’en conviens) me conduit à dire que les orbs ne sont qu’un phénomène lié à l’optique dont les différences de résultats entre plusieurs appareils prenant la même vue sont dues à des variations de l’angle de prise de vue, de l’objectif, du flash, de la mise en œuvre de l’appareil …C’est pour cela que je l’ai comparé au phénomène « rods ». Il a été démontré que les rods ne sont que des insectes rapides dont le mouvements ne peuvent être figé par une vitesse d’obturation trop lente. Les orbs sont un peu la même chose, même si on prouve que ce ne sont que des phénomènes de réflexion sur des particules en suspension il y aura toujours quelqu’un pour chercher une réponse plus merveilleuse . Ce qui est une bonne chose en soit, ça prouve au moins que l’esprit critique n’est pas mort chez tous et que d’une façon inconsciente nous savons qu’il existe des « choses » qui ne font pas parti de notre monde rationnel et cartésien.
    Pour finir je voudrai juste demander si quelqu’un a une photo d’Orb qui ne soit pas prise au flash.
    Merci

  6. 6
    zone 51 Says:

    C’est encore moi, désolé.
    Après une petite recherche sur le professeur Klaus Heinemann il apparait que la plus grande partie des sites qui y font référence ne l’associent qu’aux orbs, à part ça : rien à l’horizon.
    Sur Wikipédia : inconnu au bataillon.
    Si quelqu’un pouvait assoir sa notoriété sur des faits et actes officiels et répertoriés je pense que cela donnerai un peu plus de poids au personnage et par là même à l’article.
    merci

  7. 7
    Kronos Says:

    Merci cher ami Neo pour avoir posté sur ton blog cet article qui, comme tu l’as bien compris, retranscrit le fait que « des scientifiques » s’intéressent au phénomène des orbes et montrent, « pour une fois », une réelle ouverture d’esprit…

    Je suis d’accord sur le fait qu’un tel article puisse apparaître « étrange » sur un tel blog, cependant, je pense qu’il mérite un réel intérêt, car peu de monde connaît le phénomène des « orbes », certes, beaucoup disent qu’il ne s’agit que de poussières, et il est très concevable d’être suspicieux sur ce genre de phénomène, surtout quand on est « photographe professionnel ».

    Il est en effet exact qu’il y a beaucoup d’orbes dites de « poussière » ou même « d’humidité », et si nous nous intéressons de plus près à ce phénomène très controversé, c’est uniquement à la suite d’expériences que nous réalisons régulièrement car, disons que c’est peut-être notre « 6ème sens » aussi qui nous incite à nous dire qu’il y a « peut-être » autre chose que de la simple poussière !

    Même pour « le cartésien » très attaché à certaines « valeurs », comme la plupart des scientifiques d’ailleurs, rien n’empêche d’avoir une réelle ouverture d’esprit et de tenter des expériences, même si elles ne sont pas encore tout à fait « démonstratives » à souhait pour prouver au commun des mortels que les orbes ne sont pas uniquement « que » de la poussière…

    En conclusion, chacun a le droit, bien évidemment, de penser comme il veut, et le but de cet article n’est pas de faire « adhérer » à une forme de pensée, mais de faire découvrir cet univers, sans pour autant basculer dans les méandres du charlatanisme… Je pense qu’il y a beaucoup de choses inconnues que l’on ne s’explique pas encore sur cette terre, et même dans l’univers, car l’être humain est parfois limité dans sa vision des choses car ses capacités de compréhension sont restreintes et il se fie plus à des outils scientifiques qu’à sa propre intuition parfois !

    Kronos & Athéna
    http://www.portedutemps.net

  8. 8
    zone 51 Says:

    Bonjour Kronos
    J’ai cru subodorer une pointe d’acidité à mon encontre, je me dois de faire une mise au point.
    Je ne suis pas contre le fait que qui que se soit tente d’expliquer le phénomène “orbs” et comme je l’ai dit : il s’agit même d’une bonne chose. Je suis un convaincu d’une quantité de faits qui me feraient passer pour un gogo auprès des “gens normaux”. Simplement avoir l’esprit ouvert ne veut pas dire tout gober la bouche ouverte : le fameux esprit critique. je serais heureux de voir que les esprits qui se manifestent de toutes sortes de façons possibles : bruits, lueurs, mouvements, odeurs, différences de températures, apparitions, contacts physiques…le fasse aussi par le biais des orbs.
    Mais sur ce point je bute sur un obstacle, je n’ai pas trouvé de photo d’orb qui ne soit pas prise au flash : ce qui impose de fait une corrélation entre orbs et flash. Si les orbs ne sont visibles qu’à l’utilisation d’une source lumineuse, c’est qu’ils possèdent une propriété réfléchissante. La quasi totalité des rapports d’apparitions d’esprit sous forme humaine ou tout au moins matérialisée font mention d’une nature diaphane ce qui va à l’encontre des orbs.
    Ensuite concernant le professeur Klaus Heinemann : je n’ai trouvé que très peu d’ouvrages dont il est l’auteur, pour un scientifique avec un tel cursus je m’attendais à mieux.
    Si vous pouviez me fournir des réponses à ces questions j’en serais ravi car de nouvelles portes s’ouvriraient et je ne manquerai pas de m’y engouffrer, prêt à faire table rase de ma position actuelle.
    Quoi qu’il en soit je ne cherche pas plus que vous à faire “adhérer” qui que se soit à mes idées, mais juste à essayer de comprendre en allant au fond des choses.

  9. 9
    Kronos Says:

    Bonjour Zone51,

    Rassure toi, pour le message ci-dessus il n’y a rien d’acide contre toi ^^
    Je n’ai pas le temps pour ce genre de choses …

    Par contre je suis d’accord avec toi sur le fait qu’une corrélation existe entre flash et apn, sauf en camera numérique muni d’un IR (Infra-rouge).

    Cordialement,

    Kronos

  10. 10
    Neo Trouvetou Says:

    les orbs sont ils des gouttes d’eau ?
    expérience, photo d’un jet d’eau (arrosage de la pelouse en bas de chez moi) et donc humidité ambiente élevée…
    …mais pas d’orb
    http://farm5.static.flickr.com/4071/4571933699_5e6ab9cf06_b.jpg

  11. 11
    Neo trouvetou Says:

    L.N.I en mouvement entre 2 femmes assises, vision nocturne, vidéo
    http://www.dailymotion.com/video/x98be0_orbe-en-mouvement_webcam

  12. 12
    SAM95 Says:

    Je n’aime pas le titre : ‘quand des <> … ‘

    La parole d’un scientifique en dehors de son domaine de recherche n’a pas plus de valeur que celle de M. tout le monde.

    Ce type de manipulation et courante sur le net.

    Quand aux orbs en question je pense qu’il s’agit tout simplement du reflet du flash dans la poussière.
    (je ne suis pas scientifique)

  13. 13
    bruno Says:

    Bonsoir suite à une expérience personnelle chez un client (séance photo).

    J’ai pris 30 clichés, toutes rempli les une que les autres d’orbes par dizaines.

    Durant cette séance, j’ai gardé l’appareil en main et j’ai très vite constaté quel se déplacer à une très grande vitesse.

    Je suis parti, sans rien dire à mon client et suit tomber suite à une recherche sur votre site.