Le nombril, centre de gravité du corps humain, clé de la différence entre les races | Neotrouve

Le nombril, centre de gravité du corps humain, clé de la différence entre les races

Le nombril, centre de gravité du corps, est la clé du secret de la domination des Noirs à la course à pieds et de celle des Blancs en natation, selon une étude publiée lundi.

Si deux coureurs ou deux nageurs de la même taille, un Noir et un Blanc, sont comparés, “leur taille importe peu, mais la position de leur nombril ou centre de gravité du corps fait la différence”, explique à l’AFP Adrian Bejan, professeur à l’Université de Duke (Caroline du Sud, sud-est), co-auteur de l’étude parue dans l’International Journal of Design and Nature and Ecodynamics.

Ainsi, “dans la physiologie des coureurs d’origine ouest-africaine, le centre de gravité du corps est nettement plus haut que chez leurs concurrents d’origine européenne”, ce qui leur donne un avantage pour le sprint, poursuit-il.

Les athlètes d’origine ouest-africaine ont des jambes plus longues que ceux originaires d’Europe, signifiant que leur nombril se situe trois centimètres plus haut que chez les Blancs, explique Adrian Bejan, professeur d’ingéniérie.

Cette différence confère aux athlètes noirs “un avantage caché de taille” de 3% sur les Blancs qui se traduit par un gain de vitesse sur la piste.

“La locomotion est essentiellement un processus continuel de chute vers l’avant, et une masse tombant de plus haut, tombe plus vite”, ajoute le chercheur.

Mais dans une piscine les Blancs ont l’avantage car ils ont un torse plus long que ceux des Noirs africains, ce qui implique que leur nombril est plus bas.

“Nager est l’art de surfer la vague que crée le nageur”, poursuit Adrian Bejan.

“Le nageur qui fait la plus grosse vague avance le plus vite et plus son torse est long plus la vague est importante”, ajoute-il. Or “les Européens ont un torse en moyenne trois pourcent plus long que celui des Noirs d’Afrique de l’Ouest ce qui leur confère un avantage de vitesse de 1,5% dans une piscine”, selon ce scientifique.

Les Asiatiques ont des torses aussi longs que les Européens mais ils sont moins grands, perdant ainsi cet avantage de vitesse.
http://fr.sports.yahoo.com/13072010/1/13072010095624.html

(Visited 2 389 times, 10 visits today)

One Response to “Le nombril, centre de gravité du corps humain, clé de la différence entre les races”

  1. 1
    Adrian Bejan Says:

    Our research article is available in full at http://www.constructal.org

    Prof. Adrian Bejan
    Duke University