La miraculée des commores témoigne. On évoque des « perturbations éléctromagnétiques ». | Neotrouve

La miraculée des commores témoigne. On évoque des « perturbations éléctromagnétiques ».

Des 153 personnes à bord de l’Airbus A310-300 7O-ADJ du vol IY 626 de Yemenia Airways qui s’est abîmé dans l’océan Indien au large des Comores le 30 juin 2009, une seule a survécu, Bahia Bakari, une adolescente de 13 ans.
Les boites noires ont été analysées et surtout, nous avons le témoignage de Bahia…
Elle témoigne dans un livre.
Quelques secondes avant le crash
« Difficile à expliquer mais les hôtesses semblaient nerveuses et inquiètes. Puis soudain les lumières de l’avion ont commencé à clignoter, pour s’éteindre et s’allumer par intermittence. L’inquiétude et la panique gagnèrent bientôt les passagers. Les hôtesses nous ont dit de ne pas avoir peur . . . que cela n’était rien. Maman semblait calme, confiante, elle me souriait. Et puis, j’ai ressenti comme de l’électricité dans tout mon corps, comme une énorme décharge de courant électrique qui me traversait de part en part, je ne pouvais plus parler, je ne pouvais plus crier, je voulais appeler maman . . . »

Dès les premières heures, dans le feu de l’action Bahia a beaucoup parlé, pour des profileurs spécialisés ayant des connaissances pluridisciplinaires (champs électromagnétiques, compatibilité EM et aéronautiques) ses propos ont évidemment été analysés, mais aussi corrélés avec tous les paramètres techniques connus (avérés) du vol et in situ afin de pouvoir bâtir un scénario crédible du crash sur l’hypothèse de la Compatibilité Électromagnétique.

Aujourd’hui, plus qu’hier la thèse du « dépassement du seuil d’immunité de la Compatibilité Électromagnétique » semble une cause de plus en plus plausible du crash de l’Airbus A310 de Yemenia, mais il n’y a aucun doute que cela nécessite pour les investigations une volonté politique ce qui ne semble pas le cas actuellement (pression lobbies ?).

Les problèmes semblent avoir commencé à 11 minutes du crash, en phase d’atterrissage ou l’on constate une légère après analyse de la boite noire augmentation du volume sonore des communications dans la cabine.

Selon les spéclialistes il est aussi tout à fait plausible que la charge des rayonnements (bain radiatif) en Champs ÉlectroMagnétiques Hautes Fréquences ambiants (provenant des téléphone portables) dans la carlingue puissent dépasser les seuils d’immunité électromagnétique des équipements embarqués et provoquer des dysfonctionnements d’ordres électriques, bugs des asservissements, etc . . . notamment lors de la montée en charge des rayonnements consécutifs à l’éloignement progressif de l’Airbus de la BST du port de Moroni ou lors de l’accroche radio des diverses BST situées sur les hauteurs du littoral Nord/Est des Comores. La fameuse 11 ème minute rentrant dans cette période…

http://www.next-up.org/pdf/Bahia_la_Verite_Crash_Airbus_Yemenia_le_Scandale_20_03_2010.pdf

(Visited 35 times, 1 visits today)

7 Responses to “La miraculée des commores témoigne. On évoque des « perturbations éléctromagnétiques ».”

  1. 1
    MustanG Says:

    Qu est que tu veux dire par la ?

    “dépassement du seuil d’immunité de la Compatibilité Électromagnétique”

    Une explication plus simple serais sympa..

  2. 2
    MustanG Says:

    Une arme magnetique ?

    http://www.ovnis-usa.com/chicago-4-novembre-2008/

  3. 3
    Neo Trouvetou Says:

    “dépassement du seuil d’immunité de la Compatibilité Électromagnétique”
    j’ai repris l’expression des spécialistes (voir pdf) mais à mon avis ce qu’a ressentit Bahia ne colle pas avec l’hypothèse d’une surcharge d’ondes EM due au téléphone portable c’est pour ça qu’on pourrait effectivement envisager l’utilisation d’arme EM

  4. 4
    yann Says:

    Je ne suis pas expert mais il semble que le “dépassement du seuil d’immunité de la Compatibilité Électromagnétique” doit correspondre au seuil maximum electromagnetique au delà duquel un avion n’est plus dirigeable car un avion aujourd’hui est contrôlé par electronique. Sachant que l’electronique a un point faible: les ondes electromagnetiques, comme par exemple un flash electromagnetique puissant a la capacite de detruire une puce rfid.
    Il semble donc que l’avion a subi un choc electromagnetique suffisamment puissant pour mettre HS l’electronique de l’avion.
    Mais pourquoi utiliser un terme aussi compliqué?, peut-être pour cacher notre incompétence dans ce domaine. Ou simplement eviter d’evoquer l’existence d’un engin capable d’emmettre de tels phénomenes.
    Les phenomenes ressentis par les passagers dont Bahia avant le crash ont dû probablement être des phenomenes electromagnetiques suffisamment puissants pour provoquer l’electricité à l’interieur de la carlingue. Je ne crois pas que ce soit des phenomenes facilement provoqué par des telephones portables car ils n’arrivent même pas à cuire un oeuf. Même une combinaison de plusieurs dizaines de telephones portables n’arriveront pas à cuire un oeuf.
    Le brouillage de la boite noire semble un phenomene allant dans le sens de cette hypothese.
    Normalement un avion est protégé contre les rayonnements electromagnetiques.
    Rayonnements geomagnetique ou spatial… mystere…

  5. 5
    yann Says:

    Normalement un avion est protegé contre les orages electromagnetiques pardon.

  6. 6
    shooter Says:

    normalement la carlingue de l’avion ne forme t’elle pas une cage de faraday ? ce qui protège plus ou moins des rayonnements électromagnétiques ?

  7. 7
    vinss Says:

    cela ressemble à une des particularités de la bombe H :
    « L’ionisation de l’air lors de l’explosion crée une décharge électromagnétique, qui perturbe les communications radio et peut endommager des équipements électroniques. »
    On peut imaginer couper le courant d’une base militaire grâce à ce type d’engins.