Voyance : processus psychologiques de l’illusion de prédictions | Neotrouve

Voyance : processus psychologiques de l’illusion de prédictions

 

La voyance est rarement présentée comme une science exacte et reproductible. Pourtant, sans vouloir remettre en cause l’éventualité d’un vrai « don », il m’a semblé que l’on accorde souvent bien plus de crédits aux prédictions au détriment de son libre arbitre.
C’est parce que la société est de plus en plus déresponsabilisante que l’on doit parfois rejeter nos décisions sur les conseils et les perceptions soit disant plus « éclairés » d’autrui.
Si il est un domaine ou la manipulation a court c’est bien le domaine de l' »occulte » et du « mystère » que l’on pourrait qualifier dont fait partie la voyance grand public. 
Aussi, ai je décidé de donner quelques moyens de dépister ce que je considère comme des illusions de prédictions. Cela passe par la connaissance des principes psychologiques qui régissent la consultation de voyance que ce soit du côté de la voyante ou du client.
D’un point de vue psychologique ont peut noter plusieurs raisons qui poussent une personne à consulter.
– la curiosité, l’amusement, le goût pour les choses mystérieuses
– le besoin d’écoute, de sympathie, de prise en compte de son individualité, ou même un besoin narcissique
– la désespérance devant une situation bloquée et le besoin vital de regagner une lueur d’espoir
– l’hésitation devant un choix de vie (amour, santé, travail, argent)
– le besoin de compréhension d’une situation délicate où on a l’impression d' »être perdu », d’ignorer des détails importants pour pouvoir mettre du sens sur les événements
– l’envie de reprendre le contrôle sur le déroulement de son parcours de vie
Ces différents besoins à combler constitue la première grille d’interprétation de la voyante qui va dans un premier temps cibler le ou les motifs de la consultation pour ainsi mieux l’orienter.
De l’autre côté, les techniques des voyants pour simuler une voyance sont multiples : ils peuvent deviner des détails grâce à des indices verbaux ou non verbaux, par ex. le style de vêtements d’un client ; ils peuvent soutirer des informations aux consultants et leur redonner plus tard ces informations sans que les clients aient conscience que ce sont eux qui ont donné les renseignements ; ils peuvent se renseigner à l’avance sur leurs clients, grâce aux annuaires ou autres astuces ; ils peuvent reformuler le discours du consultant en lui disant exactement ce qu’il a envie d’entendre ; ils peuvent prédire des événements ayant une très grande probabilité d’arriver ; ils peuvent suggestionner le patient pour le pousser à agir dans un sens qui réalisera la prédiction (prédictions auto-réalisatrices)… Et bien sûr, si quelques bribes de voyance pure viennent s’insérer, l’effet produit sera d’autant plus convaincant.

A partir de là, on peut distinguer différents processus psychologiques plus ou moins conscients qui interviennent de part et d’autres au cours de la consultations et qui vont permettrent d’accorder à leurs dires un crédit plus importants que la normale.

L’« effet   Barnum ».  

Les   informations  délivrés par les voyants  sont  souvent vagues et générales qu’elles peuvent s’appliquer à tous et à chacun. C’est l’effet découvert en 1949 par un professeur de psychologie : ayant décrit par le menu une personnalité donnée, chacun de ses élèves pensa qu’il voulait parler de lui. L’effet « du corbeau et du renard ». Les informations astrologiques sont généralement positives. Nous sommes tous individuellement prêts à croire quelqu’un qui nous décrit comme intuitif, ‘ imaginatif, sociable, aventureux, intelligent et sensible.

L’effet « méthode Coué ».


A-t-on jamais consulté un voyantavec méfiance ? Le désir de croire se manifeste de mille façons : le consulté livre innocemment des indices sur lui-même qui aident l’voyantà fournir des commentaires pertinents ; il est même prêt à interpréter positivement toutes les réponses discordantes (Moi, dépensier ? On ne peut pas plus économe ! D’un autre côté… c’est vrai que ces chaussures étaient hors de prix…)

L’effet du « cheval savant ».

Nombres d’voyants se fient au langage corporel de leur client et interprètent leurs expressions faciales pour vérifier qu’ils sont sur la bonne piste. Ce, principe tient son nom de ce cheval de foire apparemment capable de résoudre des additions et des multiplications en tapant la réponse avec ses sabots, mais qui se contentait en fait de répondre aux discrètes injonctions de son maître (celui-ci hochait la tête à chaque coup de sabot et fronçait les sourcils pour indiquer au jovial équidé le nombre à ne pas dépasser).
.
Le « syndrome du docteur Fox ».

Quiconque a l’impression d’être en situation d’apprentissage et pense avoir affaire à un -supposé – savant, se révèle heureux d’avoir appris quelque chose, quel que soit son contenu. Ce bel axiome a été testé par trois éducateurs médicaux qui, en 1974, engagèrent un acteur pour,jouer le rôle du « docteur Myron L. Fox ». Cinquante-six psychiatres, psychologues, enseignants, directeurs d’école et travailleurs sociaux assistèrent à la conférence du docteur Fox sur « la théorie , des jeux mathématiques appliquée à l’éducation physique ». Il s’agissait, bien sûr, d’un amas de sottises savamment ficelé. A la fin, on demanda à l’auditoire de remplir un questionnaire anonyme. Quarante-deux des participants estimaient que la conférence était bien construite, et que le docteur Fox avait utilisé suffisamment d’exemples pour stimuler leur réflexion. Les quatorze autres pensaient qu’il s’était contenté d’énumérer des lapalissades et que la présentation était verbeuse, mais avouaient qu’ils auraient aimé en apprendre plus sur le sujet. Personne n’avait démasqué la supercherie.

La mémoire sélective.

De nombreuses études montrent qu’en sortant d’une consultation, on se souvient d’abord de ce qui était exact. A moins d’une erreur épouvantable, tout ce qui est faux est rejeté dans les tréfonds de la mémoire et bientôt oublié…
Cette imposante collection de faiblesses humaines facilite le travail des voyants. Cela ne veut pas dire pour autant que la plupart d’entre eux sont des charlatans. Ils pratiquent généralement une astrologie « humaniste » et considèrent leur art comme un cadre grâce auquel les patients peuvent examiner leurs personnalité et leur vie.
En 1982, le professeur de psychologie D. Lester a mené une étude sur les pratiques des voyants aux États-Unis et en a conclu qu’elles offrent souvent les mêmes bénéfices qu’une thérapie : l’écoute attentive, conseils, soutien, renforcement de l’estime de soi
et meilleure réaction face aux difficultés quotidiennes… souvent pour un moindre prix, et sans les traumatismes attachés à la thérapie. De quoi lever le nez dans les étoiles…

Le double choix


La voyante qui s’est « trompé » dans ses prédictions affirmera pour se justifier qu’elle avait pensé le contraire mais qu’elle s’était volontairement tu pour ne pas déstabiliser plus encore la personne. Ce qui est arrivé au final était une épreuve pour le « bien » de la personne, que c’était une épreuve obligatoire à passer (« karma ») et que la « prédiction » (ratée)
Voici un témoignage lu sur un forum « Mon amie l’appelle pour le pro très svt. Elle a voulu terminer ses etudes de droits alors qu’elle a un petit bout de chou, c donc très dur. La voyante lui a dit ok va y tu réussiras. ma copine s’est lancée, et un peu avant la fin de l’année elle a tout arrêté d’épuisement. Elle appelle la voyante en lui disant qu’elle lui a tjrs fait confiance mais que là ct abusé. La voyante lui a dit « si je vous aviez dit que vous auriez abandonné est ce que vous vous seriez donné à fond pour comprendre que c pas votre voie »… Il y a de quoi avoir les boules

La question affirmation


Il y a une forme de tonalité que l’on ne rencontre que chez les voyante, j’appelle cela affirmation/interrogation que je symboliserait par « ?! »
la voyante interro-affirme quelque chose et attend votre réaction.
Exemple Vous avez des enfants « ?! » 
réponse oui : elle continue sur sa lancée « parce que là je vois que vous avez des enfants ». la personne aura l’impression que c’était une affirmation…
réponse non : elle peut toujours se récupérer (en fonction de l’age de la personne) qu’elle va en avoir etc…
Sinon elle part dans une autre direction et joue la « bonne copine » (complicité) genre c’était juste une question anodine, y a pas que la voyance dans la vie soyons cool…
La peur de l’avenir

Chômage, crise, violence, solitude affective etc … forment le lit d’un malaise social qui en pousse beaucoup à chercher aide et réconfort chez les voyants.
En fait le voyant sait par avance que celui qui le consulte a nécessairement un « problème ».
En cela la personne qui consulte est d’autant plus vulnérable qu’elle a peur de l’avenir.
Sur les esprits les plus craintifs, la voyante malhonnète sait qu’elle peut par la peur convaincre d’un  shémas de vie à suivre. On a alors quitté le domaine de la prédiction. La voyante devient une forme de guide a suivre aveuglément, la seule lumière qui peut guider la personne sur le bon chemin. Ce qu’elle dit devient des injonctions. La personnes fragiles va y repenser et accorder d’autant plus de crédit qu’elle est sous l’emprise de la peur.
En interprétant un vécu, le voyant redonne un sens aux événements du patient. Celui-ci est dans un état de soumission qui le rend plus perméable à la suggestion.
La manière d’effectuer des prédictions ou des révélations est très importante. Par exemple : « méfiez-vous des trains, je vois un accident » risque d’angoisser le client, de lui donner une véritable phobie des trains…
Selon l’aveu même d’un voyant :  « la demande est de plus en plus forte. On vit dans un monde tellement violent que les gens ont besoin de sensibilité. Et mes clients viennent de tous les secteurs : chefs d’entreprise, hommes de loi, femmes au foyer, jeunes qui débutent leur carrière, gens de la nuit dépressifs… ».
Le voyant pourra toujours avoir pour excuse de jouer les psychologues

La technique du « c’est pas moi c’est le voisin »

-C’est bien connu tous les voyants disent qu’il existent beaucoup de charlatans dans la professions mais sous entendu pas eux (puisqu’ils dénnoncent les autres). Evidemment cela peut décontenancer quelque peu le néophytes qui y verra une forme d’honnêté alors qu’ils s’agit en fait de disqualifier les autres voyants car c’est bien connu aussi les voyants sont souvent exclusifs et détestent la « concurrence ». Cela pourrait les priver en effet d’une source confortable de revenu et surtout consulter plusieurs voyants pourraient faire ouvrir les yeux sur la supercherie à cause de nombreuses incohérences entre les différentes prédictions.
C’est pas moi c’est le voisin c’est aussi un certain Youcef Sissaoui, autoproclamé « président de l’Institut des arts divinatoires, » qui vent un livre sur les « arnaques de la voyance » sur son site « voyance-arnaque.com » et entend bien réglementer la profession en proposant une liste de professionnel « certifiés ».

la Voyance par téléphone

Les service de voyance par téléphone type « audiotel », sont déjà de véritable pompes à fric
-on commence toujours par donner son n° de carte quand il ne s’agit pas carément de de numéro surtaxés.
Ces sociétés utilisent des procédés trompeurs quant aux sois disant « dons » de ses voyants attitrés.
-Celles ci sont souvent des intérimaires ou des étudiantes un peu « tchatcheuses » avec peu d’éducation sans aucun don réelle.
Un « voyant » audiotel est payé 5.2 € de l’heure et gagne généralement 25 % du chiffre d’affaire sur les carte bancaire. Il y a un turn over très important sur ces postes.
-Le but clairemernt affiché par les société à leurs standardistes est de tenir le « pigeon » le plus longtemps possible pour faire tourner coute que coute le compteur à carte bleu. La voyance consiste bien souvent en une simple « discussion assistée » pour gens souffrant de sollitude qui malheureusement souffrent aussi bien souvent de détresse financière ce qui n’empêche pas ces société peu scupuleuse de leur soutirer parfois plusieurs centaines d’euros par mois…
-A ceci il faut ajouter la facture de téléphone parfois conséquente sachant qu’ils mettent les gens en attente pour écouter les voyances en cours (un comble de discrétion quand même et qui pousse à « jouer le jeu » puisqu’on sait qu’on est écouté par les autres) L’attente peu durer parfois une demi heure pour une fameuse « question gratuite » sans qu’on arrive à les joindre (en soirée), temps au bout duquel France Télécom coupe la communication.
-Ces sociétés sont organisées en réseaux et mettent leurs annoncent dans les magazines parfois sous plusieurs noms.
Elles utilisent une base de données de renseignement qui sont soigneusement rentrée dans l’ordinateurs alors même que le client est en communication. C’est pour cette raison qu’ils demande systématiquement la date de naissance et le nom afin de les retrouver dans la base de données. Le pauvre bougre qui appelle plusieurs fois et tombe sur plusieurs voyants différents est persuadé de trouver une preuve d’authenticité dans les détails qu’on lui fournit alors qu’en réalité les « voyants » ne font que lire ce qu’il y a sur l’écran en lui rappelant plusieurs détails qu’il a lui même évoqué auparavant. Mais il ne se méfiera pas puisqu’il est persudé d’avoir affaire à plusieurs voyants qui voient « la même chose ».
L’ordinateur est également utilisé comme support direct de voyance grâce à des logiciels comportant des phrases automatiques à répondre au client.
-Des coupures inoportunes se produisent parfois lorsque le voyant est en difficulté ça « coupe » comme par enchantement (car les conversations sont écoutées par le « big boss ») laissant le client tout penaud face à son problème…
Conclusion: malgrès les apparence cette étude n’avait pas pour but de prétendre que le phénomène de perception extra sensorielle de l’avenir n’existe pas. Pourtant il faut bien se résoudre à l’évidence : lorsqu’une personne consulte un(e) voyant(e) « grand public », on estime qu’elle a au moins 9 chances sur 10 de se faire arnaquer… Plus le voyant en rajoute et plus il faut se médier. La pratique de la voyance est un art et ne constitue en aucune manière une science exacte. Il n’a jamais existé, il n’existe pas et il n’existera jamais de prédiction fiable à cent pour cent. Un voyant ne peut jamais assuré une réalisation effective des évènements prévus en voyance.
Pourtant nous croyons qu’il doit être dans l’optique de tout un chacun de d’être à même de diriger sa vie sans être sous l’emprise ou la dépendance de telle ou telle personne se disant plus « avancée sur le chemin » ou plus compétente pour conseiller un chemin sachant combien certaines période de notre vie peuvent être influencée définitivement par tel ou tel choix que nous aurions fait en écoutant une voix extérieure plutôt que notre petite voix intérieure et que les conseilleurs ne sont généralement pas les payeurs. Si la voyance peut être un jeu pour certains elle peut faire également des dégats sur des personnes crédules.

Conscient de ce que cela implique dans le chemin de vie de chacun, dans les temps que nous vivons, je tiens à rappeller l’urgence de reprendre son destin en main et de refuser toutes formes de manipulations. Nous croyons à la nécessité du développement de l’intuition, j’espère avoir le loisir d’aborder prochainement ce sujet plus en détail.
En vous ayant donné ces quelques pistes de réflexions, j’espère avoir contribué à développé un des but que nous nous somme fixés : la souveraineté individuelle, l’indépendance d’esprit et la liberté de conscience et sachez que la voyance n’est pas la solution miracle pour sortir du grand Labyrinthe de la Vie.

Sources : http://gerp.free.fr/VOYANCE.htm
Aux frontières du réel Le Nouveau Dossier Jane Goldman
http://www.nicematin.com/ta/d%E9cryptage/145819/alpes-maritimes-l-obscure-economie-de-la-voyance-prospere-au-soleil

(Visited 2 092 times, 1 visits today)

5 Responses to “Voyance : processus psychologiques de l’illusion de prédictions”

  1. 1
    JP Says:

    Paris en est la capitale, de la voyance! A toutes les sauces!

  2. 2
    François Says:

    Bonjour NEO,

    Cet tout un problème la voyance, beaucoup ne font pas la différence entre Voyance, spiritisme,et médium :
    Savoir quand même que tout le monde a à l’origine certaines faculté latente comme, intuition, ressenti, rêves, prémonitions, mais n’en sont pas conscient :

  3. 3
    Néo Trouvetou Says:

    « Savoir quand même que tout le monde a à l’origine certaines faculté latente comme, intuition, ressenti, rêves, prémonitions, mais n’en sont pas conscient : »
    Tout à fait d’accord. Personnellement je pense qu’il y a de la rétention d’information quant aux techniques de développement de ces facultés latentes.
    Les voyants ont été étudiés parfois sous électro encéphaloghramme comme Maud Kristen (http://inrees.com/soutien/KRISTEN-Maud/) qui est une des rares qui a accepté de collaborer avec des scientifiques donc ces phénomènes sont connus. Mais il est plus facile de nier le phénomène et de laisser pulluler les faux voyants pour discréditer le phénomène. C’est un peu le même principe dans l’ufologie où ça ne semble pas déranger les gouvernements à partir du moment où ça reste des histoires pour gogo…
    @+
    NT

  4. 4
    We Are Star Stuff Says:

    « Personnellement je pense qu’il y a de la rétention d’information quant aux techniques de développement de ces facultés latentes. »
    Indubitablement !

  5. 5
    Kary555 Says:

    c’est clair… Moi je crois jusqu’a une certaine limite car j’aie tjrs mon scepticisme, par téléphone ou internet, on oublie ça tout de suite !! sauf vider vos poches, monter votre facture de tel et perdre votre temp qui est déja précieux, un racket total ! C’est dur de croire, il y a trop de charlatants, bref; #1 – il faut croire en soi et non essayer le absolument de prouver, j’aie juste un truc – une piece sans courant/son (électricité, radio, ordi ou whatever, s’étendre, écouter notre corp car il en a souvent long a dire lol, développer nos sens car tout le monde peux se découvrir certaines capacité, #2- Par contre ça peu etre plus long pour ceux qui ont un probleme d’attention/concentration, hyperactivité, des antidépresseurs et le plus important, ne pas vouloir tout faire en une semaine, ça arrive quand ça arrive pcq ça ne se commande pas par catalogue. Pour finir, 3# il n’y a rien de facile alors il ne faut et surtout pas se décourager (c’est pas comme faire des toasts au petit déjeuner loll) bonne soirée a tous.