#Complot : Pourquoi les terroristes “oublient” ils systématiquement leur pièce d’identité sur les lieux des attentats ? | Neotrouve

#Complot : Pourquoi les terroristes “oublient” ils systématiquement leur pièce d’identité sur les lieux des attentats ?

2641440-3728969La rumeur de la découverte du passeport de Mohammed Atta, chef du commando terroriste et pilote du Vol 11 d’American Airlines, semble avoir été l’élément déclencheur chez nos amis conspirationistes, de théories permettant d’imaginer que
si l’on retrouve les pièces d’identités sur le lieu des attentats, celui ci serait forcément un “false flag” et que “la vérité serait ailleurs” …
Cela implique que des services secrets organiseraient des attentats sous faux drapeau et feraient porter le chapeau aux personnes incriminées et dont l’identité est ainsi livré au public par la divulgation de leur pièce d’identité.
Je ne prétends pas avoir la science infuse sur ce type de problématique mais essayons d’y voir plus clair… Je me suis intéressé à différents attentats en particuliers les attentas récents en France en essayant de faire des recoupements par rapport à la perte des papiers.

Concernant le passeport retrouvé le jour de attentas du 11 Septembre. On nous dit qu’il a été retrouvé intact, sur le haut d’un tas de gravas à Ground Zero malgré le crash de l’avion, l’incendie qui s’en est suivi et l’effondrement final des Twin-Towers. L’« histoire du passeport magique », réputé « indestructible », a suscité de nombreux sarcasmes. Pour beaucoup, la découverte « miraculeuse » des papiers d’identité appartenant aux pirates de l’air relèverait d’une manipulation soigneusement mise en scène, destinée à arranger les affaires de ceux qui voulaient “faire porter le chapeau à Al-Qaïda”.
Après le coup du passeport de l’un des terroristes du 11 septembre 2001 retrouvé intact dans les décombres du World Trade Center, voici la carte d’identité opportunément oubliée par l’un des terroristes de Charlie Hebdo dans la voiture qu’ils ont abandonnée à Pantin pour brouiller leur piste.

Les enquêteurs ont retrouvé la carte d’identité de l’aîné, Said, dans la voiture abandonnée par les suspects dans le 19e arrondissement de Paris.

A partir de cette carte d’identité, la police s’aperçoit qu’il s’agit de vieilles connaissances des services antiterroristes, et elle lance un avis de recherche avec un numéro vert pour les appels à témoins …

Selon les complotistes, on nous prend pour des abrutis, les terroristes ne seraient pas suffisamment cons pour prendre avec eux leurs cartes d’identité, dont chacun sait bien qu’on la laisse toujours à la maison quand on doit mener une telle opération. Et comment, ne pas être troublé lorsqu’on nous présente les choses ainsi ?

Le problème, c’est que les choses ne se sont pas forcément déroulé comme la rumeur d’internet le prétend…

carte d’identité de Saïd Kouachi

UN OUBLIE PLUS FREQUENT QU’ON IMAGINE
Oublier ses papiers est fréquents en cas de stress du à un méfait qu’on commet sachant que le stress augmente avec la gravité du crime. Sans le journal Charente libre d’il y a 11 jours, on lisait pas exemple “Soyaux: il vole un skate et oublie sa carte d’identité”
Si on ajoute à cela que la plupart des terroristes sont consommateurs de produits stupéfiant, leur jugement et leur vigilance peut être alteré et il n’y a rien de surprenant à cela. Un des frères Koauchi n’a t il pas perdu sa chaussure alors qu’il mitraillait tout le monde dans la rue ?

 

Afficher l'image d'origine

perte d’une chaussure en plein attentat

Il y a dans l’inconsient collectif renforcé par les médias (et les films d’action hollyvoodiens)  une volonté de faire du terroriste un héros des temps modernes affrontant implacablement le “Système” (ce qui rejoint l’inconscient collectif du complotiste de base) et ne commettant aucune “gaffe”. Selon ce mythe le terroriste est forcément quelqu’un de calculateur voire d'”intelligent” comme se plaisent à dire les médias. Et puis il faut bien que le Système se justifie auprès du public de son absence de résultat dans le repérage dudit terroriste. Non le terroriste n’est pas un “clown” c’est un “guerrier” et “nous sommes en guerre”. Si il a déjoué toute la surveillance c’est qu’il est forcément très malin répètent en boucle les médias à qui veut l’entendre….

LE PASSEPORT D’UN TERRORISTE DU 11 SEPTEMBRE RETROUVE DANS LES DECOMBRES DES TOURS JUMELLES ?
Il y a depuis les attentats une confusion dans l’esprit du public sur ce fameux passeport ayant sois disant appartenu à Mohamed Atta, un des terroristes présumé et retrouvé dans les décombres du World Trade Center.
Tout d’abord, selon le site Conspiracy Watch, le passeport de Mohammed Atta n’a jamais été retrouvé, contrairement à ce qui a pu être avancé à plusieurs reprises sur internet ou dans des livres conspirationnistes comme La Terreur fabriquée de Webster G. Tarpley.

Surtout, ledit passeport n’a pas été retrouvé « au sommet d’une pile de gravas » ou, comme le prétend – encore une fois à tort – l’humoriste Jean-Marie Bigard dans une vidéo consacrée à ce sujet, dans un immense tas de poussière, mais dans la rue, après que les avions ont percuté les tours mais avant – la précision a son importance – que celles-ci ne s’effondrent.

En réalité, le passeport retrouvé appartenait à Satam al Suqami, l’un des cinq pirates de l’air qui a détourné le vol 11 d’American Airlines. Il a été versé comme pièce à conviction lors de l’instruction du procès de Zacarias Moussaoui. Selon le rapport officiel de la Commission d’enquête sur le 11-Septembre, ce passeport a été ramassé par un passant un peu avant que les tours du WTC ne s’effondrent et confié à un inspecteur de la police de New-York du nom de Yuk H. Chin, qui l’a lui-même ensuite remis personnellement au FBI.

 

Près de dix ans après les attentats du 11-Septembre, pas un seul auteur conspirationniste, aux Etats-Unis ou dans le reste du monde, n’a cherché à contacter l’inspecteur Yuk H. Chin et à l’interviewer afin d’obtenir des précisions sur les circonstances dans lesquelles ce document lui a été remis. La confusion qui pouvait régner alors aux pieds des tours en flammes pourrait expliquer la raison pour laquelle il n’a pas relevé l’identité du passant en question, mais jusqu’à présent, aucun « chercheur de Vérité » autoproclamé n’a essayé de le joindre pour lui poser la question. De sorte que rien, en l’état, ne permet d’affirmer que ce policier new-yorkais aurait menti ou ferait partie du « Grand Complot ».

Quant au mobile, il est loin d’apparaître clairement : pourquoi aurait-on fabriqué un faux passeport, alors même que le nom de Satam al Suqami était de toutes façons inscrit en toutes lettres sur la liste des passagers du vol ?


PASSER A LA POSTERITE

Les terroristes voient dans le fait que leur nom soit diffusé dans les médias une forme d’accomplissement. Rappellons que plusieurs terroristes ont recherché un contact avec les médias et les chaines de télévisions. Il n’ont plus rien à perdre et ils le savent. Se sachant condamnés, le fait de divulguer leur identité leur permet de marquer leur nom dans l’histoire et de mourir véritablement en martyr.

Salah Abdselam se vante d’avoir abattu des gens à la kalachnikov, ajoutant que son frère Brahim s’est fait exploser et que lui, le seul survivant, est le “dixième” terroriste. Il déclare également “qu’il a laissé la carte d’identité de son frère dans la voiture (il ne précise pas laquelle, ndlr) pour qu’il soit connu dans le monde entier comme Coulibaly”.

DES PASSEPORT “FRANCAIS”
Bizarement les seuls passeports retrouvés dans les attentats en France sont ceux de français, des français (presque) “comme vous et moi” comme ont dit ou qu’on pourrait appeler plutôt “Français de papier” ou “binationaux”.
Ainsi le fait qu’on retrouve leur papier sur les lieux du crime, ça aide à enfoncer le clou, c’est pour que les journalistes puissent rapporter aux gogos que l’attentat a été commis par des Français !
Ainsi ça passe mieux dans les médias. C’est la fameuse culture de l’excuse. Ils sont rebelles, ils ont eut une enfance difficile et ils ont grandi dans des cités à problème où ils ont finis par se “radicaliser”. Normal…

PASSER LES CONTROLES DE POLICE EN DOUCEUR
Pour échapper à la police, rien ne vaut des papiers en règle, surtout quand on est pas encore officiellement recherché… Un oubli de papier d’identité peut signifier une vérification d’identité au poste ce qui peut s’avérer problématique pour certains…
Selon les amis ou complices de Salah Abdeslam cet article des Echos Salah Abdeslam aurait ainsi été contrôlé 3 fois.
Pour éviter les contrôles policiers, Salah Abdeslam demande à ses deux convoyeurs d’emprunter les petites routes, mais ils se perdent et se retrouvent sur l’autoroute de Belgique. Il leur dit de rouler doucement. Ils n’évitent pas les barrages et subissent trois contrôles, en France. Au premier, le policier leur demande “s’ils ont consommé”. Salah reste silencieux sur la banquette arrière. Amri et Attou répondent “oui” puisqu’ils viennent de fumer un joint. “Le policier a dit que ce n’était pas bien, mais que ce n’était pas la priorité aujourd’hui”. Il ne leurs demande pas leurs papiers. Ce n’est qu’aux deuxième et au troisième contrôle que leur identité est contrôlée. Au dernier, près de Cambrai, Salah donne même son adresse de Molenbeek. A cet instant, il n’est pas encore recherché….

Au troisième contrôle, quand les trois comparses prennent de l’essence, Salah Abdeslam “va aux toilettes et revient la veste ouverte”. Ses convoyeurs n’y voient aucune ceinture d’explosif ni kalachnikov

Coulibaly avait également été contrôlé peut de temps après son crime. Le 30 décembre 2014, sa compagne Hayat Boumeddiene loue une Seat Ibiza. Le même jour vers midi, le véhicule est arrêté par deux motards de la direction de l’ordre public et de la circulation, pour un contrôle de routine dans le 19e arrondissement de Paris. Amedy Coulibaly conduit le véhicule avec Hayat Boumeddiene à ses côtés. Il vient d’avoir son permis de conduire le 10 décembre ; il présente ses papiers aux policiers, dont une attestation de réussite à l’examen. Les papiers du véhicule et du conducteur sont en règle.
Amedy Coulibaly repart de nouveau sans être interrogé, bien que le plan Vigipirate soit déjà renforcé37. Après les événements du 7 au 9 janvier 2015, Vigipirate est relevé au niveau « attentat ».
On a retrouvé à son logement une carte vitale et une carte d’identité à son nom, de même que quatre autres pistolets, un revolver, des munitions, des téléphones, des bombes lacrymogènes, un gyrophare, un gilet tactique, des jumelles…

Conclusion : depuis que les pièces d’identités ont été retrouvé, jamais la famille n’a remis en cause la mort de ces personnes, donc il est indéniable qu’il s’agit bien d’eux. En revanche l’état doit se justifier en permanence face à l’opinion publique concernant la faiblesse de sa surveillance d’individu dangereux. Les objectifs de l’état et des terroristes se rejoignent et permettent d’alimenter le mythe d’un “destructeur insaisissable” tout en répondant au besoin d’information du public et le mythe d’une “mort en martyr” dont le nom permettra d’alimenter les discussions sur les réseaux sociaux et les hashgtags sur Twitter démultipliant sans fin la courroie de transmission numérique de l’embrigadement des futures jeunes recrues…
Voilà, à chacun de se faire une idée mais je n’ai qu’un truc à dire pour finir, ce qui peut paraitre une erreur de stratégie de notre point de vue n’en est pas forcément une pour eux. Ils raisonnent différemment de nous ou parfois ne raisonnent même pas…

Misa à jour : je viens de m’apercevoir par hasard que quelqu’un a fait un article dans le même esprit et peut être encore mieux présenté sur le sujet, je vous invite à y jeter un oeil


http://www.lesechos.fr/politique-societe/societe/021571652234-abdeslam-a-ete-controle-trois-fois-apres-les-attentats-de-paris-1186355.php?YvibkZXtHltUwF34.99
En savoir plus sur http://www.lesechos.fr/politique-societe/societe/021571652234-abdeslam-a-ete-controle-trois-fois-apres-les-attentats-de-paris-1186355.php?YvibkZXtHltUwF34.99
http://www.huffingtonpost.fr/2015/01/12/attentats-a-paris-charlie-hebdo-enquete-questions-demeurent_n_6453866.html
http://www.conspiracywatch.info/Ardisson-s-interroge-sur-un-passeport-retrouve-au-World-Trade-Center_a618.html
http://www.charentelibre.fr/2015/12/09/,3005292.php

(Visited 5 369 times, 1 visits today)

Comments are closed.